Skip to main content

Auctions for Renewable Energy Support II

Article Category

Article available in the folowing languages:

Mettre au point des enchères pour encourager l’utilisation des énergies renouvelables

Les enchères sont un mécanisme compétitif et fondé sur le marché des politiques énergétiques de toute l’Europe. Le consortium AURES II étudie le potentiel des enchères pour améliorer considérablement les performances du soutien à l’électricité renouvelable en Europe et fournir des options de conception appropriées pour exploiter ce potentiel.

Énergie

La maturité technologique de nombreuses sources d’énergie renouvelable (SER), qui a abouti à une réduction importante des coûts, a besoin de programmes efficaces pour rationaliser le soutien général qu’elles ont reçu. Les enchères sont susceptibles de réduire les coûts des SER à des niveaux proches à ceux de l’électricité produite à partir de combustibles fossiles et d’augmenter la capacité de planification pour le déploiement des SER. Toutefois, les cas de retards ou de non-réalisation mettent en lumière le besoin d’une conception efficace adaptée à différentes conditions de marché. Évaluer les défis des enchères des SER Le projet AURES II, financé par l’UE, est le prolongement de l’initiative AURES visant à promouvoir la mise en œuvre efficace d’enchères pour améliorer les performances du soutien à l’électricité issue de SER en Europe. AURES a eu lieu entre 2015 et 2017, et s’est concentré sur la base théorique des enchères des SER, étudiant les applications et fournissant des activités pour les décideurs politiques et autres parties prenantes. «Dans le cadre d’AURES II, nous suivons en détail la mise en œuvre des enchères des SER et nous étudions des approches plus innovantes à celles-ci, comme les formats neutres sur le plan technologique ou transfrontaliers», explique Vasilios Anatolitis, coordinateur du projet. En prenant en considération la variété de conceptions des enchères qui sont introduites et testées sur le marché européen, il s’avère nécessaire d’évaluer et d’améliorer leurs applications futures. AURES II vise à partager de nouvelles connaissances sur l’applicabilité, les performances et les effets des conceptions spécifiques des enchères et à offrir un soutien adapté aux politiques pour différentes applications. Les défis, comme les débouchés transfrontaliers des enchères et la combinaison de plusieurs technologies pour les SER dans une même vente aux enchères sont également relevés. Les partenaires ont suivi une approche multiméthodologique, dont l’examen documentaire, l’analyse théorique, des études de cas, des entretiens, des enquêtes et des méthodes quantitatives et empiriques. La participation solide des parties prenantes concernées, y compris des décideurs politiques et des représentants industriels, s’est avérée essentielle à l’approche d’AURES II. Le développement d’outils pour les enchères AURES II a suivi les enchères de l’UE de manière continue et les résultats sont présentés dans une base de données complète sur le site web du projet. Parmi les réussites du projet jusqu’à ce jour se trouve le concepteur d’enchères, le premier outil interactif qui répond aux questions les plus importantes sur la conception des mécanismes d’enchères. De plus, la quantification de l’impact de différentes conceptions d’enchères sur le cas commercial d’un seul projet est possible grâce au modèle de flux de trésorerie. AURES II entend offrir plus de preuves empiriques concernant les enchères et identifier les meilleures pratiques en menant des études de cas dans 12 pays de l’UE et non membres de l’UE. Grâce à la coopération pratique avec d’importantes institutions dans plusieurs pays, AURES II aidera à appliquer et à suivre les enchères des SER respectives. L’impact sur les SER Les partenaires du projet présenteront des preuves à la fois empiriques et théoriques des effets des enchères sur l’innovation, les coûts de financement et les chaînes de valeur des SER et permettront de comprendre l’impact de la pression compétitive. L’initiative aidera les pays à organiser des enchères communes des SER, comme c’est le cas au Danemark et en Allemagne, ainsi qu’à évaluer la faisabilité des enchères multitechnologies. Le projet AURES a prouvé que les enchères doivent être spécialement conçues pour répondre à l’environnement du marché et prendre en compte un éventail de paramètres afin de parvenir à atteindre un déploiement efficace et efficient des SER. Comme le souligne M. Anatolitis, «les parties prenantes doivent garantir l’adaptation des ventes aux enchères à une situation particulière, obtenir une compétition suffisante et fournir de nombreuses informations pour maintenir la confiance des investisseurs».

Mots‑clés

AURES II, enchères, enchères des SER, conception des enchères, électricité, déploiement des SER, politiques énergétiques, sources d’énergie renouvelable

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application