Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

L'Arctique sous le feu des projecteurs de l'UE: à l'aube d'une nouvelle politique

La Commission européenne a adopté une communication intitulée «L'Union européenne et la région arctique», qui expose ses intérêts et ses objectifs politiques, notamment en matière de ressources énergétiques, de pêche et de nouvelles lignes de navigation maritime. Cette région ...

La Commission européenne a adopté une communication intitulée «L'Union européenne et la région arctique», qui expose ses intérêts et ses objectifs politiques, notamment en matière de ressources énergétiques, de pêche et de nouvelles lignes de navigation maritime. Cette région suscite un intérêt croissant en raison de ses ressources importantes, qui pourraient aider à alléger le fardeau de l'Europe en matière de sécurité énergétique. Les groupes de défense de l'environnement ont à plusieurs reprises tiré la sonnette d'alarme concernant l'impact effrayant du réchauffement planétaire et du changement climatique, ainsi que des activités anthropiques sur l'Arctique. Ce document, déclare la Commission, est un premier pas vers une politique de l'UE sur l'Arctique et sera indispensable pour forger et mettre en oeuvre la politique maritime intégrée de l'UE. Dans une déclaration accompagnant le communiqué, la commissaire Benita Ferraro-Waldner a fait remarquer que «l'Arctique est une région unique et vulnérable située dans le voisinage immédiat de l'Europe. Son évolution aura des répercussions considérables sur la vie des Européens pour les générations futures.» La contribution de l'UE dans la région lui permettra de renforcer ses nombreux partenariats avec des pays tiers dans la région de l'Arctique, a déclaré la Commissaire chargée des relations extérieures et de la politique européenne de voisinage. «L'UE est disposée à travailler de concert avec ces pays afin d'accroître la stabilité, de renforcer la gouvernance multilatérale de l'Arctique à l'aide des cadres juridiques existants et de maintenir un juste équilibre entre l'objectif prioritaire que constitue la protection de l'environnement et la nécessité d'une exploitation durable des ressources naturelles, notamment les hydrocarbures», a-t-elle fait remarquer. La Commission a constaté que les politiques de l'UE ayant une incidence sur le monde de manière générale affectent également l'Arctique. Le commissaire en charge des affaires maritimes et de la pêche, Joe Borg, a expliqué: «Nous ne pouvons pas rester impassibles face à l'évolution alarmante du climat de l'Arctique et, par conséquent, du reste de notre planète. Par ailleurs, la combinaison des changements climatiques et de l'évolution technologique récente ouvre de nouvelles possibilités auxquelles se mêlent des défis» Les politiques européennes couvrent une myriade de domaines, à savoir l'environnement, l'énergie, la recherche et les transports, qui ont une incidence sur l'Arctique. Une action commune est donc nécessaire, déclare le commissaire Borg. «La politique maritime intégrée peut fournir une plateforme collaborative, qui sera plus que bienvenue.» La communication met en avant trois objectifs politiques majeurs: contribuer à une meilleure gouvernance multilatérale de l'Arctique; protéger l'Arctique en agissant de concert avec sa population; et promouvoir l'exploitation durable des ressources. Pour atteindre ces objectifs, la Commission émettra un certain nombre de propositions, notamment, contribuer davantage au Conseil de l'Arctique en tant qu'observateur permanent, s'assurer que les questions concernant l'Arctique occupent une place prioritaire dans l'agenda international, promouvoir la mise en oeuvre de règles existantes et améliorer les normes environnementales et de sécurité de l'Organisation maritime internationale. La Commission affirme que la politique de l'UE concernant l'Arctique sera compatible avec la politique maritime intégrée, notamment car cette dernière vise la coordination de toutes les politiques maritimes européennes.

Articles connexes