Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

L'UE et le Japon décident de renforcer leur collaboration en matière de recherche sur l'énergie

La Commission européenne et le Japon ont décidé d'approfondir leur collaboration dans la recherche sur l'énergie. Les principaux domaines de coopération sont le photovoltaïque, le stockage de l'énergie, et la capture et le stockage du carbone (CCS). Suite à l'expérience du nou...

La Commission européenne et le Japon ont décidé d'approfondir leur collaboration dans la recherche sur l'énergie. Les principaux domaines de coopération sont le photovoltaïque, le stockage de l'énergie, et la capture et le stockage du carbone (CCS). Suite à l'expérience du nouveau partenariat européen public-privé sur les piles à combustibles et l'hydrogène, les deux parties ont convenu que ce domaine devait faire l'objet de davantage de coopération et d'organiser conjointement un atelier expert pour le secteur. L'accord sur la collaboration a été conclu lors d'un atelier conjoint qui s'est tenu à Tokyo (Japon) en mars. Il regroupait une délégation de haut rang de la DG Recherche de la Commission européenne, le ministère japonais de l'économie, du commerce et de l'industrie, et l'organisation japonaise NEDO («New Energy and Industrial Technology Development Organization»). Cet événement s'inscrivait dans le cadre du récent accord de coopération scientifique et technologique entre l'UE et le Japon. Les deux parties déclaraient: «La coopération entre l'UE et le Japon dans le domaine de la recherche sur l'énergie aidera les deux partenaires à faire face aux défis mondiaux de l'énergie.» Elles ont convenu que le dialogue politique sur l'énergie et le climat devait systématiquement prendre en compte la recherche et le développement. Raffaele Liberali, directeur Énergie à la DG Recherche de la Commission européenne, et Kazuhiko Hombu, chef de la délégation japonaise et directeur général des ressources naturelles et de la politique énergétique, ont convenu de renforcer la coopération. «Nous intensifierons les échanges dans de nombreux domaines de la recherche sur l'énergie.» Les mesures suggérées feront partie d'un plan d'action progressif commun, comprenant un échange plus intensif d'informations, de scientifiques, de dirigeants et d'évaluateurs ainsi que davantage d'ateliers conjoints sur des thèmes convenus. Les deux parties ont souligné le potentiel du jumelage de projets, par exemple sur le stockage de l'énergie et le CCS, ainsi que d'éventuels projets portant sur les cellules solaires à haut rendement. Les délégués de la Commission ont fait part de leur soutien à une plus grande participation du Japon au septième programme-cadre de l'UE (7e PC). Les deux parties souhaitent également renforcer leur coopération avec d'importantes économies émergentes comme la Chine ou l'Inde. Des réunions régulières de suivi développeront davantage la coopération et évalueront les progrès dans sa mise en oeuvre. La prochaine réunion aura lieu en Europe avant la fin de l'année. Pour réduire à long terme et à l'échelle mondiale les émissions de dioxyde de carbone, il est indispensable de mettre au point des technologies innovantes dans le domaine de l'énergie. Pour promouvoir activement le développement de ces technologies, le Japon a conçu le programme «Cool Earth - Innovative Energy Technology Programme», et la Commission européenne son plan stratégique pour les technologies énergétiques (SET). Leaders mondiaux dans le domaine de l'énergie, l'UE et le Japon appréhendent depuis longtemps l'importance de leur coopération. En juin 2008, Akira Amari, alors ministre japonais de l'économie, du commerce et de l'industrie, avait convenu avec Janez Potocnik, Commissaire européen en charge de la science et de la recherche, de promouvoir la coopération entre l'UE et le Japon en terme de recherche et développement dans le domaine de l'énergie. La coopération portera sur: - le photovoltaïque -- les systèmes photovoltaïques à concentration (CPV) et les panneaux solaires à très haut rendement; -- les cellules à bande intermédiaire (IBSC) et la technologie de points quantiques; -- les cellules solaires en couche mince, à jonctions multiples et haut rendement. - le stockage de l'énergie -- les méthodes de test et d'évaluation des performances et de la sécurité globales (y compris la standardisation); -- la technologie précompétitive de batterie de nouvelle génération (y compris la recherche sur les matériaux); -- l'intégration du stockage au réseau de distribution. - le CCS -- la sûreté du transport et du stockage de CO2; -- la perception du public; -- la standardisation et l'harmonisation.

Pays

Japon

Articles connexes