Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Un rapport sur l'énergie photovoltaïque analyse l'état du secteur industriel

D'après le rapport d'évolution 2008 de l'énergie photovoltaïque (technologies de l'énergie solaire), publié cette semaine par le Centre commun de la recherche (Joint Research Centre - JRC), l'industrie de l'énergie photovoltaïque est en croissance rapide et équivaut actuelleme...

D'après le rapport d'évolution 2008 de l'énergie photovoltaïque (technologies de l'énergie solaire), publié cette semaine par le Centre commun de la recherche (Joint Research Centre - JRC), l'industrie de l'énergie photovoltaïque est en croissance rapide et équivaut actuellement à 14 milliards d'euros par an. Le rapport passe en revue les efforts mondiaux de recherche, de développement, d'élaboration de politiques et du secteur de l'industrie relatifs à l'énergie photovoltaïque au cours de l'année 2007, et établit certaines recommandations. Le système d'informations sur les technologies énergétiques stratégiques du JRC, auteur du rapport, a offert aux décideurs politiques européens des analyses indépendantes sur les technologies énergétiques. Le rapport consacré à l'énergie photovoltaïque a étudié les données provenant d'institutions telles que l'agence internationale de l'énergie (AIE), le Bureau européen de statistiques, des organisations commerciales et industrielles ainsi que des équipes de recherche de toute l'Europe. Par «technologie photovoltaïque», on entend les dispositifs semi-conducteurs que nous appelons communément cellules solaires. Ces cellules sont regroupées en panneaux qui génèrent de l'électricité. Les cellules solaires conventionnelles s'appuient sur la technologie à base de silicium; autrement dit, les fluctuations de prix de cette matière ont un impact important sur la production de masse. L'un des progrès technologiques récents a permis de développer des «technologies à film fin», qui augmentent la viabilité commerciale des cellules solaires. Le rapport indique que la production photovoltaïque a augmenté en moyenne de 40% chaque année depuis 2003, puis a connu un pic de 60% en 2007. L'Allemagne occupe la première place au niveau du marché européen, avec 5,7 milliards d'euros (plus de 100000 foyers ont été équipés de panneaux solaires). La moitié de la production d'électricité produite à partir de l'énergie photovoltaïque (pour un total de 10 milliards de KWh) provient de l'Union européenne. Toutefois, l'énergie solaire ne représente que 0,2% de la consommation d'électricité en Europe; elle constitue toutefois une aide appréciable lors des heures de pointe (qui se révèle particulièrement importante pendant les vagues de chaleur, lorsque le refroidissement des centrales nucléaires devient problématique). L'effet net se solde par une épargne de 4 millions de tonnes de CO2 libérés dans l'atmosphère. Des mesures incitatives telles que des subsides, ainsi que des progrès techniques rapides, ont mené à une réduction des coûts d'utilisation de cette source d'énergie renouvelable précieuse. Le rapport préconise l'instauration de davantage de programmes incitatifs. Il montre que l'industrie de l'énergie photovoltaïque européenne doit continuer à croître dans les prochaines années afin de maintenir sa position sur le marché. Cela ne sera possible que «si de nouveaux modèles de conception de modules et de cellules solaires sont mis au point, étant donné qu'avec la technologie actuelle, la demande en matériaux tels que l'argent devrait dépasser les ressources disponibles dans les 30 prochaines années. Des travaux de recherche sont en cours, et nous espérons pouvoir éviter cette situation», peut-on lire dans le rapport. La recherche sur l'énergie photovoltaïque est financée par 27 programmes nationaux ainsi que par les directions générales de la recherche (DG Recherche) et de l'énergie et des transports (DG Énergie et transports). Durant le sixième programme-cadre (6e PC, de 2002 à 2006), 810 millions d'euros ont été dégagés pour le développement de systèmes d'énergie durable, dont 107,5 consacrés à la recherche sur l'énergie photovoltaïque. La plateforme technologique pour l'énergie photovoltaïque a également été mise en place au cours du 6e PC. Au cours du septième programme-cadre (7e PC), qui s'étend de 2007 à 2013, la CE s'attend à ce que la recherche apporte des améliorations technologiques et des économies d'échelle qui permettront «de réduire la consommation des matériaux, des rendements plus élevés ainsi que des procédés de fabrication améliorés, fondés sur des cycles et des processus environnementaux solides». Les collaborations européennes représentent une infime partie du budget total consacré à la recherche sur l'énergie photovoltaïque en Europe, mais elles jouent toutefois un rôle important dans la création d'un Espace européen de la recherche sur l'énergie photovoltaïque, explique le rapport. L'analyse actuelle a eu lieu dans le cadre du plan SET («Strategic Energy Technology»), dont l'un des objectifs consiste à accélérer l'innovation dans le domaine des technologies de pointe à faibles émissions de carbone. La technologie photovoltaïque est essentielle aux objectifs du plan, et l'initiative «Solar Europe» s'est concentrée sur la démonstration à grande échelle et l'énergie solaire concentrée. L'analyse des politiques européennes et des investissements actuels reprise dans le rapport pousse les auteurs à conclure que plus de 15TWh d'électricité seront générés en 2010; en d'autres termes, 0,5% de la production nette totale en électricité de l'UE des 27 en 2006, soit l'équivalent de la consommation en électricité de la Slovénie. «Ces chiffres impliquent que l'EU, avec près de 18,5% de la consommation en électricité mondiale totale, devra investir près de 59,2 milliards d'euros par an», explique le rapport.

Articles connexes