Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

D4Science-II contribue à la révolution des ressources électroniques en sciences

La réunion de coup d'envoi du nouveau projet D4Science-II («Data infrastructure ecosystem for science») financé par l'UE a eu lieu du 13 au 16 octobre à Pise, en Italie.Ce projet porte sur la mise en oeuvre «d'environnements virtuels de recherche» qui offriront des services am...

La réunion de coup d'envoi du nouveau projet D4Science-II («Data infrastructure ecosystem for science») financé par l'UE a eu lieu du 13 au 16 octobre à Pise, en Italie.Ce projet porte sur la mise en oeuvre «d'environnements virtuels de recherche» qui offriront des services améliorés aux scientifiques sans engendrer de frais de maintenance ou de développement. Ce projet est la continuation de l'infrastructure paneuropéenne de communication pour les chercheurs GEANT financé par l'UE, ainsi que des projets EGEE («Enabling grids for e-science»), DILIGENT («Digital library infrastructure on grid enabled technology») et D4Science. Ces projets visaient tous à créer des infrastructures réseaux en ligne basées sur les données et les grilles, en vue d'offrir aux scientifiques des environnements virtuels de recherche permettant de générer et de diffuser les connaissances scientifiques et techniques les plus récentes. Les environnements virtuels de recherche permettent d'exploiter la recherche numériquement et mettent à la disposition des chercheurs d'énormes quantités de données et d'informations. Ils comprennent un grand nombre de services et de systèmes permettant l'exploitation simultanée de différentes composantes du processus de recherche. D4Science-II est financé par l'UE à hauteur de 4,3 millions d'euros.Il sera coordonné par l'ERCIM (le consortium européen de recherche en informatique et mathématiques) et la coordination scientifique sera assurée par le CNR, le Conseil national de recherche italien. L'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) et l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) participent également au projet. Le Dr Donatella Castelli, coordinatrice scientifique au CNR, déclarait: «Les ressources individuelles seront exploitées et rassemblées pour garantir un effet multiplicateur sur la disponibilité des informations, la puissance de traitement, et plus important encore, la perspective scientifique; l'écologie de la connaissance tant attendue prendra alors vie et sera alimentée par les écosystèmes des infrastructures en ligne.» D4Science-II rassemblera plusieurs infrastructures en ligne déjà établies dans les domaines de la physique des hautes énergies, de la biodiversité, des pêches et de la gestion des ressources en aquaculture. Ces systèmes existants seront utilisés en vue de mettre en place un écosystème d'infrastructures en ligne. D4Science-II incluera également GENESI-DR (Ground European Network for Earth Science Interoperations - Digital Repositories) et DRIVER (Digital Repository Infrastructure Vision for European Research), d'importants référentiels thématiques en ligne maintenus par des organisations internationales qui se concentrent sur la création d'informations d'environnement spatial. Les principaux clients de cette nouvelle technologie d'environnement virtuel de recherche décrite dans D4Science-II seront les scientifiques, les chercheurs, les décideurs politiques, les gouvernements et les organisations internationales du monde entier.

Pays

Suisse, Italie

Articles connexes