Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

L'internet mobile sur une seule plateforme

Vivre dans un monde en constante évolution et être constamment à l'affût implique que les chercheurs doivent sans cesse concevoir, développer et commercialiser des technologies avancées. Un bon exemple est l'Internet mobile, qui croît à une vitesse exponentielle. Des experts d...

Vivre dans un monde en constante évolution et être constamment à l'affût implique que les chercheurs doivent sans cesse concevoir, développer et commercialiser des technologies avancées. Un bon exemple est l'Internet mobile, qui croît à une vitesse exponentielle. Des experts de l'industrie et de la recherche sur le web mobile financés par l'UE ont uni leurs forces pour créer une plateforme ouverte ainsi que des composants logiciels qui permettent une utilisation multiplateforme de services et le fonctionnement de technologies sur plusieurs écrans. Le projet WEBINOS («Secure webOS application environment») est financé à hauteur de 10 millions d'euros au titre du thème «Technologies de l'information et de la communication» (TIC) du septième programme-cadre (7e PC). Le consortium, fort de 20 membres et dirigé par l'Institut Fraunhofer for Open Communication Systems (FOKUS), représente les industries de l'électronique et de l'automobile, entre autres. Les technologies normalisées et interopérables développées par le consortium fourniront aux concepteurs de logiciel les outils nécessaires pour la réalisation d'applications et de services web pouvant être utilisées et échangées sur l'écran. Les restrictions actuelles proviennent des spécifications matérielles et des systèmes d'exploitation; les utilisateurs ont recours à différents systèmes pour obtenir les mêmes résultats. L'outil open source de WEBINOS révolutionnera tout cela. L'industrie qui devrait grandement bénéficier du développement de cet outil libre sont les multimédias. Dans un communiqué, les partenaires de WEBINOS ont expliqué que les utilisateurs seront en mesure de «partager des photos de leurs téléphones portables, de leurs téléviseurs (TV) et de leurs ordinateurs (PC) en utilisant la même application d'images dans les plateformes». Parmi les partenaires de l'industrie apportant les principales contributions au projet WEBINOS, citons Sony Ericsson Mobile Communication (Suède), Telecom Italia, Deutsche Telekom (Allemagne), l'unité de recherche et de technologie du groupe BMW (Allemagne) et l'unité britannique de Samsung Electronics. Parmi les partenaires de recherche, citons l'Institut national technologique d'Athènes (Grèce), l'Interdisciplinary Institute of Broadband Technology (Belgique) et le Politecnico di Torino (Italie). Pour ce qui est d'assurer l'uniformisation de la plateforme de référence, le soutien provient du World Wide Web Consortium (W3C), un organisme de normalisation des technologies du world wide web situé en France qui développe des protocoles et des directives visant à garantir la croissance à long terme du web. «La vision du projet est de créer une plateforme d'applications universelle», expliquait le responsable du projet le Dr Stephan Steglich du Fraunhofer FOKUS. «Autrement dit, nous désirons permettre l'utilisation consistante et sûre d'applications web sur tous les écrans ayant accès au web, dont les téléphones portables, PC, TV et dispositifs que l'on trouve également dans les véhicules.» Selon le plan du projet, le consortium développera des critères basés sur l'industrie et non sur une organisation particulière. Pour les experts, la technologie libre constituera une véritable aubaine pour le marché. «Nous voulons surmonter les restrictions appliquées par les technologies propriétaires et spécifiques aux fournisseurs, permettant ainsi la conception rapide d'applications innovantes, sûres et personnalisées», faisait remarquer le Dr Steglich. «Notre objectif est le développement d'une plateforme sûre qui facilite la création d'applications pour de nombreux appareils et systèmes d'exploitation hétérogènes.» Cette technologie innovante devrait encourager les liens entre les entreprises, les développeurs, les fabricants et opérateurs. «Cette nouvelle technologie éliminera certains obstacles associés au développement de plateformes Internet pour les téléphones portables». Le résultat final permettra aux entreprises de développer de nouveaux modèles commerciaux et de réexaminer leur créneau sur le marché des multimédias mobiles.

Pays

Belgique, Allemagne, Grèce, France, Italie, Suède

Articles connexes