Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

La politique des droits de l'homme dans le bon cadre

Plus de 100 des meilleurs chercheurs et praticiens du domaine des droits de l'homme ont uni leurs forces pour un nouveau projet financé par l'UE qui vise à fournir les éléments de base nécessaires pour des politiques de l'UE sur les droits de l'homme cohérentes tant à l'intéri...

Plus de 100 des meilleurs chercheurs et praticiens du domaine des droits de l'homme ont uni leurs forces pour un nouveau projet financé par l'UE qui vise à fournir les éléments de base nécessaires pour des politiques de l'UE sur les droits de l'homme cohérentes tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'Union. Les droits de chaque individu au sein de l'Union européenne sont inscrits dans la Charte des droits fondamentaux qui décrit le traitement que les Européens sont en droit d'attendre dans six domaines: la dignité, les libertés, l'égalité, la solidarité, les droits des citoyens et la justice. Les droits de l'homme, la démocratie et la primauté de la loi sont des valeurs fondamentales, selon le Service européen pour l'action extérieure (SEAE) de l'UE, et sont donc considérées comme «universelles et indivisibles». Les droits de l'homme doivent être promus et défendus activement tant à l'intérieur des frontières de l'Union que dans des engagements avec des pays non membres de l'UE, remarque le SEAE sur son site Internet. Alors que les Européens peuvent se sentir assurés que leurs droits sont protégés en vertu de la Charte, les citoyens d'autres parties du monde n'ont pas tous cette chance. C'est là que le projet FRAME («Fostering Human Rights Among European - external and internal - Policies»), soutenu par l'UE, entre en jeu. Lancé en mai 2013, ce projet multidisciplinaire dirigé par le Leuven Centre for Global Governance Studies (GGS) de la Katholieke University Leuven (KUL, Belgique), représente un consortium de 19 institutions reconnues au niveau international et oeuvrant, dans toute l'Europe, en réseau pour défendre les droits de l'homme ainsi que des partenaires stratégiques dans d'autres parties du monde. Avec un financement de l'UE de plus de 6,4 millions d'euros, ce projet ambitieux cherche à fournir les éléments nécessaires à une politique cohérente de l'UE en termes de droits de l'homme. L'étude commence par un état des lieux des institutions, des instruments, des connaissances, des concepts et des facteurs qui sous-tendent la protection des droits de l'homme. Les chercheurs souhaitent évaluer le potentiel de l'UE pour contribuer à la gouvernance mondiale des droits de l'homme à travers sa relation avec de multiples acteurs et ses multiples politiques. L'objectif est de construire un ensemble d'indicateurs, d'outils et de propositions politiques visant à renforcer l'application des droits de l'homme dans l'élaboration des politiques de l'Union. Le projet FRAME s'appuie sur quatre groupes de recherche, pour présenter des solutions créatives améliorant la cohérence et l'efficacité de la politique européenne en termes de droits de l'homme. Un de ces groupes examine les principaux facteurs facilitant ou entravant la protection des droits de l'homme. Ce travail explorera également divers sujets concernant les droits de l'homme, la démocratie et la primauté du droit, et là où les institutions et instruments de défense des droits de l'homme s'adaptent au niveau mondial, régional et national. Un deuxième groupe se penche sur l'engagement des droits de l'homme de l'UE sur la scène internationale, les Nations Unies, les organisations régionales multilatérales, des partenariats stratégiques avec les pays tiers et les acteurs non étatiques, ainsi que la relation entre les institutions européennes et les États membres. Une autre équipe a pour objectif de perfectionner les politiques connexes de l'UE sur le développement et le commerce, les violations des droits de l'homme dans les conflits, la liberté, la sécurité et la justice et les droits de l'homme et de la démocratisation externes. Le dernier groupe se concentrera, quant à lui, sur le développement d'indicateurs, d'outils et de propositions politiques, y compris l'analyse comparative, pour surveiller et améliorer l'efficacité de la politique de l'UE en termes de droits de l'homme. Selon l'équipe du projet, le principal impact du projet FRAME sur la recherche sur les droits de l'homme, l'éducation et l'innovation politique se poursuivra au-delà de la durée de vie du projet, qui devrait se terminer en avril 2017.Pour plus d'informations, consulter: DG Justice http://ec.europa.eu/justice/fundamental-rights/charter/index_fr.htm Fiche d'information du projet SEAE http://eeas.europa.eu/human_rights/index_fr.htm

Pays

Belgique

Articles connexes