Skip to main content

A fast non-intrusive vapour detection system that rapidly identifies explosives in public areas

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un dispositif de détection de vapeurs explosives permet de contrôler rapidement les chaussures des passagers

Les attaques terroristes se multiplient dans les lieux publics et les engins explosifs passent souvent inaperçus en raison du manque d’équipements spécialisés. Airbrush a développé une nouvelle technologie capable de détecter rapidement des matières explosives jusqu’à un trillionième de gramme, pouvant facilement être intégrée aux filtres de sécurité existants.

Sécurité

Le terrorisme est devenu le problème de sécurité le plus pressant du 21e siècle. Une série d’attentats terroristes meurtriers ont récemment été perpétrés. Selon le Département d’État américain, rien qu’en 2016, 11 072 attaques terroristes ont été commises dans le monde, entraînant plus de 25 600 décès et blessant plus de 33 800 personnes. Non seulement les explosifs ou les bombes peuvent être dissimulés dans les vêtements, mais les terroristes ne cessent d’inventer de nouveaux moyens pour introduire des explosifs à bord. De plus, les bombes sont de plus en plus «explosives» et les quantités critiques nécessaires pour causer des dégâts importants sont de plus en plus faibles, ce qui complique leur détection.

Une technologie intelligente de détection des explosifs dans les lieux publics

Le projet AirBrush, financé par l’UE, a conçu un appareil de sécurité appelé «AirBrush», un scanner de chaussures qui sonde les chaussures des passagers. Yuri Udalov, coordinateur du projet, explique: «AirBrush peut détecter des matériaux énergétiques qui ont suffisamment de “puissance” pour endommager un avion avec seulement une petite quantité de matériau explosif dissimulé dans la semelle d’une chaussure.» Eye on Air est la société à l’origine de cette technologie avancée de détection des explosifs. Grâce à un spectromètre de mobilité ionique, un système capable de détecter non seulement les traces d’explosifs mais aussi les vapeurs, le détecteur AirBrush peut effectuer rapidement des mesures directes avec une spécificité et une sensibilité très élevées. Plus précisément, l’appareil peut mesurer les vapeurs émises par 100 microgrammes de TNT situés à une distance de 10 cm d’une buse de prélèvement AirBrush. Ces vapeurs sont recueillies par une unité de pré-concentration exclusive pendant environ 10 secondes, puis libérées dans le module de détection de l’appareil. Une base de données extensible a également été développée, dans laquelle chaque matériau aura sa propre signature olfactive (mobilité ionique).

Contrôle rapide et précis des chaussures des passagers

Ce dépistage rapide et sans contact des chaussures peut tester jusqu’à 180 passagers par heure si aucune alarme ne se déclenche, et il peut automatiquement se réinitialiser, ne nécessitant aucune intervention humaine. AirBrush peut scanner et analyser les chaussures en 10 secondes, ce qui facilite grandement le long processus actuel de contrôle des chaussures dans les aéroports – les passagers retirent leurs chaussures, qui passent dans un dispositif à rayons X et sont ensuite restituées aux passagers pour qu’ils les remettent. Yuri Udalov ajoute: L’AirBrush peut détecter des traces d’explosifs au niveau du picogramme (un trillionième de gramme), chose dont nous sommes fiers. Qui plus est, la technologie de reniflage de vapeurs de l’AirBrush ne se limite pas à l’examen à distance des chaussures. Il s’agit plutôt d’une technologie de “nez électronique”.»

Sauver des vies, un reniflage à la fois

La lutte contre le terrorisme est sans conteste une priorité absolue pour mieux protéger le public et sauver des vies contre les menaces existantes et émergentes que représentent des explosifs de plus en plus énergétiques. La solution AirBrush sauvera des vies car elle a un effet dissuasif sur les individus aux potentiels desseins terroristes. Plusieurs aéroports et agences ont manifesté leur intérêt à l’égard de cette approche. «La mise en œuvre pratique et les tests dans un environnement réel ont pris du retard en raison de la pandémie, mais aussitôt que les pays européens commenceront à ouvrir leurs frontières et que le trafic aérien reprendra, nous poursuivrons notre travail avec les parties intéressées», conclut Yuri Udalov.

Mots‑clés

AirBrush, explosifs, chaussures, détection, terrorisme, aéroport, spectromètre de mobilité ionique

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application