Skip to main content

pioneer technology for the reduction of natural fruit sugars in 100% juices

Article Category

Article available in the folowing languages:

Créer un jus meilleur, plus sain

Une nouvelle technologie capable de réduire jusqu’à 100 % des sucres naturels présents dans les jus de fruit a récemment été développée par un projet soutenu par l’UE.

Alimentation et Ressources naturelles
Santé

L’obésité et le diabète augmentent. Ces maladies sont déjà responsables d’une charge économique globale de 1,3 billion d’euros, soit 1,8 % du PIB mondial. Alors qu’aucun recul n’est attendu, ces chiffres devraient dépasser les 2,2 billions d’euros d’ici 2030, alors que le diabète de type 2 devient la septième cause principale de décès. Mais que cache cette tendance alarmiste? Selon les chercheurs du projet Better Juice, la réponse est simple: le sucre. «Plus de 20 % de la consommation quotidienne moyenne de sucre provient des boissons», explique Eran Blachinsky, fondateur et PDG de Better Juice. «Même si les jus de fruit 100 % sont souvent commercialisés comme une alternative saine, de récentes études ont montré que les sucres naturels des fruits contenus dans ces jus engendrent des charges glycémiques comparables aux boissons avec sucres ajoutés.» Selon M. Blachinsky, les jus d’orange et de pomme contiennent six cuillères à café (25 grammes) de sucre par portion (250 ml), et le jus de raisin jusqu’à 14 cuillères à café. Heureusement, grâce à un financement de l’UE, les consommateurs auront bientôt une manière simple de réduire la quantité de sucres de leur alimentation. Elle s’appelle Better Juice, une technologie brevetée qui réduit jusqu’à 100 % les sucres naturels présents dans les jus de fruit sans affecter la saveur ou l’odeur du produit. Mieux encore, elle améliore même les avantages du produit final pour la santé.

De meilleures solutions pour réduire les sucres

Utilisant les enzymes naturelles des micro-organismes non OGM, la solution Better Juice convertit les sucres naturellement présents dans les jus en composés non digestibles, comme des fibres alimentaires. «Les entreprises du secteur de l’alimentation et des boissons cherchent de meilleures solutions afin de véritablement réduire le sucre, pas uniquement de diminuer les taux de sucres ajoutés des recettes, et le remplacent par des édulcorants naturels et artificiels», poursuit M. Blachinsky. «Better Juice permet aux entreprises d’y parvenir en utilisant un ingrédient naturel allégé en sucre.» Better Juice élimine tous les sucres, y compris le saccharose, le fructose et le glucose, indépendamment de la teneur en sucre d’un jus. Il y parvient grâce à un petit dispositif, ou colonne, qui est ajouté au processus de fabrication du jus, qui contient les micro-organismes non OGM immobilisés. Lorsque le jus passe à travers ce dispositif, les enzymes des micro-organismes bio-convertissent les sucres du jus en fibres alimentaires saines et en sucres non digestibles. «L’ensemble du processus naturel et sans fermentation se déroule sans ajouter ni retirer d’ingrédients», ajoute M. Blachinsky. «En outre, les fabricants peuvent adapter leur processus pour sélectionner la quantité de sucre qu’ils souhaitent enlever.»

Prêt pour le marché mondial

Des tests menés durant le projet ont montré que Better Juice est capable de produire de grands volumes de jus: 1 000 litres de jus pour 1 litre de colonne. «Il est également bon marché à utiliser et ne nécessite pas de personnel spécialement formé: tous des différenciateurs clés alors que le produit se prépare à pénétrer le marché mondial», conclut M. Blachinsky. L’entreprise mène actuellement un programme pilote avec Citrosuco, le plus grand producteur mondial de concentré de jus d’orange. L’objectif de ce pilote semi-industriel, qui a lieu à l’installation de Citrosuco, à Sao Paolo, au Brésil, consiste à produire 50 litres de «meilleur» jus par heure. Ensuite, Better Juice commencera à développer son dispositif à un échelon industriel, dans le but d’atteindre le marché en 2021.

Mots‑clés

Better Juice, jus, jus de fruit, sucres, obésité, diabète, maladies

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application