Skip to main content

A new patented technology to turn currently non-recyclable waste into recyclable composite products for a truly circular economy

Article Category

Article available in the folowing languages:

Le recyclage des plastiques mélangés enfin solutionné

Séparer les différents types de plastique est la partie délicate du recyclage. Un nouveau procédé permet d’en éliminer le besoin.

Changement climatique et Environnement
Technologies industrielles

En dépit de leur commodité, les plastiques posent également de nombreux problèmes. La plupart sont légers, donc facilement transportables par le vent ou l’eau, et persistants dans l’environnement. La pollution par le plastique est un problème tellement grave, qui empire à un rythme si rapide, que d’ici 2050, les océans devraient contenir plus de plastique que de poissons. L’idéal serait de recycler le plastique. Malheureusement, ce n’est pas simple. Une des principales raisons est que chacun des centaines de plastiques différents requiert un traitement différent. La collecte mélangée du plastique rend le recyclage très difficile, car les différents types de plastiques sont difficiles à séparer. En 2016, seulement 12 % du plastique était recyclé sur les 260 millions de tonnes produites chaque année. L’UE veut que cela change. Ses objectifs en matière de plastique précisent que d’ici 2030, tous les emballages en plastique devront être entièrement réutilisables et que 55 % des déchets plastiques seront recyclés. Le projet REMAT, financé par l’UE, aide l’UE et d’autres marchés à atteindre ces objectifs. Le projet a principalement examiné la faisabilité de son concept de recyclage du même nom. L’étude comprenait une analyse marketing.

Déchets plastiques mélangés

La technologie de recyclage REMAT répond à la question essentielle de savoir pourquoi le recyclage du plastique est si difficile. La méthode est en mesure de traiter des déchets plastiques mélangés, ce qui supprime la nécessité de les séparer. Le processus broie les vieux plastiques en minuscules particules, qui sont ensuite fondues ensemble pour former un nouveau nom commercial de plastique composite, Wemix®. Celui-ci est utilisé dans la fabrication de nouveaux produits de consommation et remplace de nombreux matériaux conventionnels. Les chercheurs ont également examiné comment les différents flux de déchets pouvaient être associés de manière optimale aux produits qui utilisent ces matériaux. «Le principal avantage de notre technologie», explique Minna Sipi, responsable du développement commercial de REMAT, «est qu’elle permet des variations de contenu et des impuretés dans le matériau source, ce qui facilite le tri et le prétraitement.» Ainsi, le procédé REMAT peut recycler des matériaux qui seraient difficiles ou impossibles à recycler avec d’autres technologies, comme les plastiques mélangés, les différents types de fibres, par exemple les textiles, le papier et le carton, la laine minérale et le gypse.

De grands projets

L’équipe a exploité une usine de validation du bien fondé de la conception à Lappeenranta, en Finlande. Cette usine est limitée dans les types et les quantités de matériaux qu’elle peut traiter et les types de produits qu’elle peut produire. La commercialisation complète de la technologie nécessitera d’autres développements, dont notamment une installation automatisée grandeur réelle. Le personnel de REMAT a travaillé à la préparation et à la mise à l’essai d’une opération en grandeur réelle, qui devrait permettre d’obtenir une production initiale de 8 000 tonnes par an. Le fait que la Chine et d’autres pays n’acceptent plus les déchets exportés ajoute encore au besoin urgent de recyclage du plastique européen. «Actuellement, la quantité de déchets qui ne peuvent plus être expédiés à l’étranger devrait tripler», ajoute Minna Sipi. «Cela signifie que 2,9 millions de tonnes de plastique s’accumulent chaque année sans nulle part où aller. Notre potentiel commercial est donc énorme.» La technologie brevetée de REMAT contribuera à aider l’Europe à atteindre ses objectifs de recyclage. Cela permet également d’éviter d’avoir à incinérer le plastique, sans compter les énormes quantités de gaz à effet de serre que cela génère.

Mots‑clés

REMAT, plastique, recyclage, déchets, plastique mélangé, plastique composite, Wemix

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application