Skip to main content

Turning food industry's organic wastw into value

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une nouvelle unité de production de biogaz transforme les déchets organiques en énergie gratuite

Plutôt que d’évacuer les déchets organiques de cuisine, les petites entreprises alimentaires peuvent les utiliser pour cuisiner et chauffer l’eau.

Changement climatique et Environnement
Énergie

Les entreprises de services alimentaires accumulent de grandes quantités de déchets organiques. Souvent, ces déchets terminent dans les décharges, engendrant des coûts pour l’entreprise et des conséquences néfastes pour l’environnement. Les entreprises ont intérêt à trouver d’autres façons de traiter ces déchets. Le biogaz propose cette alternative. Il s’agit d’un sous-produit de la digestion anaérobie des déchets organiques constitué pour environ 60 % de méthane et 40 % de dioxyde de carbone. Le méthane peut être capté et utilisé pour cuisiner et chauffer l’eau, puisque le gaz naturel en milieu urbain est déjà principalement du méthane. Depuis quelques années, HOMEBIOGAS Ltd fabrique une petite unité de production de biogaz pour le marché des particuliers. Les particuliers placent les déchets organiques dans cette unité qui collecte et stocke le biogaz, laissant une bio-boue qui constitue un excellent engrais pour le jardin.

Capacité étendue

De nombreuses entreprises alimentaires – y compris les restaurants, les hôtels et les supermarchés – ont demandé à la société d’en produire une version plus grande. La société est désormais le seul partenaire du projet HOMEBIOGAS du même nom financé par l’UE. Le projet a développé un système de biogaz abordable, destiné aux entreprises alimentaires et capable de convertir jusqu’à 250 kg par jour de déchets organiques en gaz propres pouvant être utilisés pour la cuisson ou le chauffage. Outre sa capacité supérieure, la nouvelle unité HBG 20 propose également l’automatisation. «Au lieu de jeter les déchets organiques dans les poubelles», explique le coordinateur du projet Alon Civier, «l’utilisateur les met dans l’unité de broyage automatique. Les déchets sont broyés et automatiquement transférés vers le digesteur anaérobie, où ils sont convertis en biogaz.» Le projet a également mis au point un mélange bactérien anaérobie spécial non dérivé du fumier animal. Il est administré sous forme de comprimés. L’unité HBG 20 peut être activée à l’aide du mélange bactérien pour créer la suspension bactérienne anaérobie. L’unité HBG 20 filtre le sulfure d’hydrogène dangereux et stocke le biogaz dans un récipient à basse pression. Un système informatique industriel contrôle l’unité et utilise des capteurs dédiés pour contrôler la température, la pression et le niveau de gaz. L’ordinateur est relié à Internet et est accessible à distance. Un souffleur de gaz pompe le biogaz stocké à une pression plus élevée pour la cuisson ou pour chauffer l’eau.

Économies

Le projet a testé et vérifié l’appareil dans le cadre de deux essais. L’un dans un réfectoire d’une internat, l’autre dans une installation d’emballage de légumes. Les résultats indiquent que près de 100 kg de déchets organiques produisent environ 10 m³ de biogaz qui permettent de chauffer 1 m³ d’eau à environ 50 °C ou d’assurer environ 10 heures de cuisson. Dans les deux cas, les essais ont réduit les coûts pour l’organisation hôte. La société lancera le HBG 20 dans le courant de 2021. Avant cela, l’équipe de HomeBiogas doit encore présenter son système dans 10 lieux supplémentaires dans l’UE et aux États-Unis. L’équipe va bientôt commencer à travailler sur un modèle amélioré pouvant accueillir jusqu’à 1 t par jour. «Ce développement permettra aux petites et moyennes entreprises alimentaires de gérer leurs déchets sur site au lieu de payer pour leur collecte», rapporte Alon Civier. «Les entreprises profiteront également du biogaz généré qui permettra de réduire leurs factures d’énergie et de tendre vers l’autosuffisance.»

Mots‑clés

HOMEBIOGAS, biogaz, gaz, déchets organiques, cuisson, entreprise alimentaire, HBG 20

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application