Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Faire participer les étudiants à la conception des interventions dans les maisons de soins pour personnes âgées

L’augmentation du vieillissement de la population signifie qu’un individu sur quatre passera du temps dans une maison de soins. Ces personnes ont besoin d’interventions durables pour répondre à leurs besoins complexes en matière de santé physique et mentale.

Santé

Une activité physique régulière et un comportement sédentaire réduit permettent de réduire le développement et la progression d’affections invalidantes. Les adultes plus âgés représentent le segment le moins actif et le plus sédentaire de la population, qui présente une dépendance physique, des troubles cognitifs et des morbidités chroniques.

Faire participer les étudiants de premier cycle à la conception des interventions

La participation des personnes âgées vivant dans des établissements de soins de longue durée à des programmes d’activité physique peut permettre d’améliorer les activités de la vie quotidienne. Toutefois, les caractéristiques de l’intervention la plus efficace et la plus durable restent à déterminer. Afin de répondre aux besoins physiques et cognitifs particuliers des résidents de maisons de soins, le projet GET READY a intégré la méthodologie d’apprentissage par le service aux diplômes universitaires en offrant aux étudiants des possibilités de stage dans des maisons de soins. Entrepris avec le soutien du programme Marie Skłodowska-Curie (MSC), le projet a mobilisé des étudiants de première année du cours de physiothérapie de l’Université calédonienne de Glasgow et des étudiants de troisième année du cours de sciences du sport de l’Université Ramon Llull de Barcelone. Les partenaires ont ajouté du contenu lié à la méthodologie d’apprentissage par le service, ainsi que des informations sur la façon de créer conjointement des interventions réussies. Avec l’aide des professeurs et de Maria Giné-Garriga, chercheuse titulaire d’une bourse MSC, les étudiants ont conçu deux ateliers pour les résidents de maisons de soins et un atelier pour les membres du personnel, les parents et les décideurs politiques. «Il était primordial d’impliquer les résidents de maisons de soins, les membres des familles et le personnel dans la conception des interventions pour sensibiliser et faire évoluer la culture des professionnels travaillant avec cette population fragile et comorbide», souligne Mme Giné-Garriga. Les interventions conçues conjointement visaient à réduire le comportement sédentaire et à accroître les déplacements des résidents de maisons de soins tout au long de la journée.

Valider les interventions de GET READY dans une étude pilote

Au cours de la deuxième phase du projet, l’équipe a testé la faisabilité et les effets préliminaires de l’intervention créée conjointement lors d’une étude pilote réalisée dans quatre maisons de soins à Glasgow et Barcelone. Au total, 31 résidents de maisons de soins ont participé à l’étude pilote randomisée, qui a duré 12 semaines et a évalué différents paramètres tels que l’activité physique quotidienne et le temps passé en position assise, la qualité de vie, la peur des chutes et le fonctionnement. Les personnes ayant suivi les interventions de GET READY ont montré une amélioration de leurs mouvements et de leurs capacités fonctionnelles par rapport au groupe témoin. Ils passaient moins d’heures par jour assis ou couchés et, en parallèle, leur vitesse de marche habituelle a augmenté. Dans l’ensemble, aucun effet négatif n’a été observé et les participants ont déclaré avoir moins peur de tomber.

Impact du projet et perspectives

Il existe un consensus croissant pour l’implication du patient et du public dans la conception de services sociaux. GET READY a davantage impliqué les étudiants de premier cycle dans la conception d’interventions pour les personnes âgées, contribuant à un cadre durable de futurs employés ayant une sensibilisation et des connaissances accrues sur l’importance du mouvement pour les résidents de maisons de soins. L’équipe du projet a également renforcé la collaboration entre les utilisateurs finaux et le personnel, ouvrant ainsi la voie à des stratégies individualisées et des approches durables de déplacement tout au long de la journée. «Les résidents de maisons de soins devraient participer aux tâches ménagères tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des locaux de la maison de soins, avec un lien direct avec la communauté, comme lorsqu’ils vivaient de manière indépendante», propose Mme Giné-Garriga. Cela les aidera à améliorer les conséquences sur leur santé et leur qualité de vie, en contournant leurs craintes les plus courantes de dépendance vis-à-vis des autres et d’isolement dans un environnement fermé.

Mots‑clés

GET READY, maison de soins, personnes âgées, intervention, étudiant de premier cycle, essai

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application