Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Faire un pas vers un environnement de diffusion 5G à part entière

Les partenaires d’une initiative financée par l’UE ont terminé la première phase technique de mise en place d’un studio qui repose sur le protocole internet (IP) en intégrant plusieurs produits issus de sources différentes.

Économie numérique

Grâce à la demande en hausse pour des contenus de qualité supérieure, tels que les évènements sportifs en direct, et de différents services, tels que la vidéo à la demande et la télévision mobile, les médias et l’industrie du divertissement se penchent sur la manière de diminuer les coûts de production tout en augmentant l’efficacité. C’est précisément le problème abordé par le projet VIRTUOSA, financé par l’UE. En proposant la virtualisation des réseaux et des ressources de production alimentés par la technologie 5G, le projet devrait rendre la production des médias plus rentable et plus évolutive. Les partenaires de VIRTUOSA ont récemment terminé la première étape de leur initiative au Centre des opérations de service de Nevion, coordinateur du projet, à Gdansk, en Pologne. Selon un communiqué de presse posté sur le site web du projet, cette étape porte sur «l’intégration de plusieurs produits issus de fournisseurs différents et la majorité du travail est effectué à distance du fait de la crise liée à la COVID‑19». Le communiqué ajoute que «la première phase du projet implique la mise en place d’un studio basé sur l’IP, construit selon les normes industrielles (SMPTE ST 2110 et NMOS), ainsi que l’intégration d’équipements provenant de plusieurs fournisseurs différents». Ces derniers incluent des caméras vidéo, un mélangeur vidéo, des serveurs, une multivisionneuse, un mélangeur audio, un analyseur de médias, un générateur de synchronisation temps et fréquence, et des nœuds médias définis sur le logiciel. Comme indiqué dans ce même communiqué de presse, les partenaires du projet ont transféré leur système dans l’Institut de diffusion technologique (IRT), partenaire du projet, à Munich, «où des tests seront menés afin de vérifier la conformité de l’ensemble avec les normes industrielles». Cité dans ce même communiqué de presse, Markus Berg, de l’IRT, commente: «La phase de mise en place est un élément central que nous utiliserons afin de créer la production à distance de 5G planifiée pour les prochaines étapes du projet. La conformité avec les normes est fondamentale pour les tests, et très importante pour l’IRT, qui est un centre de recherche et d’innovation de renommée internationale pour les technologies audiovisuelles».

Des coûts de production réduits

Le projet VIRTUOSA (Scalable Software Defined Network Architectures for Cooperative Live Media Production exploiting Virtualised Production Resources and 5G Wireless Acquisition) prendra fin en août 2021. Comme expliqué sur le site web du projet, cela «permettra à n’importe quel studio d’être virtuellement connecté et de disposer d’une salle de contrôle et d’une production sur site à différents endroits, ainsi que d’obtenir en direct les retours du public directement dans la chaîne de production par le biais de l’acquisition de la 5G. «Cela permettra de partager les installations de production des médias, les équipements, les ressources et les talents à différents endroits, en soutenant la production coopérative des médias en direct avec le transport et le traitement en temps réel des médias en direct sur l’IP avec un débit allant jusqu’à 100 Gbit/s». Les partenaires du projet pensent que leur initiative diminuera les coûts de production des médias en direct de 30 à 40 %. L’architecture du réseau de VIRTUOSA utilise la technologie IP, la technologie de mise en réseau définie sur le logiciel, la virtualisation des fonctions du réseau, l’informatique hautes performances et l’informatique sur le nuage. La virtualisation, qui fait référence au processus de création d’une représentation d’applications virtuelle ou basée sur le logiciel, de serveurs, d’espaces de stockage et de réseaux, réduit les frais liés aux TI tout en optimisant l’efficacité. Avec un système de production à distance basé sur l’IP et utilisant la 5G, les diffuseurs seront en mesure de procéder à une mise en place sur site plus rapidement et de manière plus efficace que n’importe où ailleurs. La gestion des dernières actualités ou la couverture d’évènements sportifs en direct qui exigent un suivi sur de longues distances, comme le cyclisme ou la course sur route, en sont des exemples. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet VIRTUOSA

Mots‑clés

VIRTUOSA, médias en direct, diffusion, virtualisation, 5G, protocole internet

Articles connexes