Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des technologies de chauffage et refroidissement apportent des avantages financiers et environnementaux aux résidences européennes

Les objectifs de réduction de 20 % de la consommation d’énergie primaire fixés par la directive européenne sur l’efficacité énergétique exigent des stratégies de modernisation efficaces et à grande échelle des systèmes de chauffage et de refroidissement des bâtiments. Ces stratégies ne seront efficaces que si elles reposent sur une combinaison adéquate d’innovation technologique, d’engagement industriel et de sensibilisation.

Économie numérique
Changement climatique et Environnement

Pour relever ce défi, le projet THERMOSS, financé par l’UE, a mis au point une approche axée sur l’industrie et à forte intensité d’innovation qui soutient l’introduction des dernières technologies de chauffage et refroidissement pour la rénovation énergétique des bâtiments au niveau européen. L’initiative visait les bâtiments résidentiels et les bâtiments connectés aux réseaux de chauffage et refroidissement urbains (DHC pour district heating and cooling). Le consortium a développé, testé et déployé un ensemble de modules de rénovation de chauffage et de refroidissement basés sur des technologies de pointe, à fort potentiel et prêtes pour le marché. Ils ont été connectés entre eux par une plateforme de TIC ouverte pour une gestion intelligente de l’énergie au niveau des bâtiments et au niveau urbain. «Nous entendions optimiser l’utilisation des combustibles fossiles et étudier l’application d’un échangeur de chaleur bidirectionnel pour l’énergie thermique, destiné à favoriser la production et le stockage décentralisés dans les bâtiments connectés au DHC, tout en permettant aux bâtiments autonomes de se préparer au DHC», déclare le coordinateur du projet, Fernando Centeno.

Une efficacité accrue

Les partenaires du projet ont assuré une correspondance efficace entre l’offre et la demande d’énergie grâce à une gestion en temps réel de l’énergie thermique au niveau des bâtiments, puis à l’échelle urbaine pour les bâtiments connectés au DHC. Ils ont également augmenté l’efficacité de la rénovation thermique des bâtiments résidentiels, avec un objectif de réduction de 30 % de la consommation d’énergie, en fournissant un ensemble de modules technologiques optimisés pour le chauffage et le refroidissement des édifices. Ces modules concernaient à la fois les bâtiments urbains connectés et non connectés. Les principales technologies développées par THERMOSS comprennent un prototype solaire de 2-WAY SUBSTATION (micro-production combinée chaleur et électricité) capable de fournir de la chaleur supplémentaire au réseau urbain, réduisant ainsi la consommation de gaz des centrales de chauffage urbain basées sur des centrales électriques à chaudière et turbine à gaz. Fernando Centeno observe: «Cette technologie peut ouvrir de nouvelles possibilités pour connecter de nouveaux bâtiments au réseau et permettre l’échange d’énergie excédentaire entre les bâtiments et le réseau thermique.» Le prototype fournit à la fois de la chaleur et de l’électricité à partir d’une seule source d’énergie, ce qui renforce la sécurité d’approvisionnement et la capacité du réseau à répondre aux pics de demande d’électricité. En outre, le consortium a créé des vannes thermostatiques intelligentes, qui fonctionnent comme un capteur pour déterminer les besoins thermiques individuels. Cela assure une détection continue, une transmission sans fil et une optimisation centralisée, garantissant une réduction de la température d’approvisionnement selon une logique de décision basée sur les besoins.

Respect de l’environnement

La plateforme de surveillance en nuage et la passerelle M2M (machine vers machine) ont permis une correspondance efficace entre l’offre et la demande d’énergie et sont conçues pour la surveillance de bâtiments multisites. «La plateforme de surveillance en nuage a la capacité particulière de communiquer avec des services de haut niveau, grâce à des protocoles de communication sécurisés», explique Fernando Centeno. La passerelle M2M est une passerelle de connectivité pour l’accès et le contrôle à distance des appareils de chauffage, de ventilation et de climatisation résidentiels et pour l’identification des erreurs, la maintenance préventive, l’optimisation du système et le transfert stable des données. La plateforme de contrôle des bâtiments permet un transfert d’informations sûr et fiable, grâce à l’intégration d’une interface de programmation d’application innovante avec des solutions logicielles déjà sur le marché. THERMOSS contribuera à la protection de l’environnement en réduisant les émissions de gaz à effet de serre et l’empreinte carbone par rapport aux systèmes de chauffage courants de l’UE. «Les principales parties prenantes qui bénéficieront du projet seront les concepteurs, les planificateurs énergétiques urbains, les fabricants industriels, les installateurs de systèmes de chauffage/refroidissement (PME) et les propriétaires de bâtiments publics et privés», souligne Fernando Centeno.

Mots‑clés

THERMOSS, thermique, modernisation, consommation d’énergie, plateforme de surveillance en nuage, passerelle M2M, directive sur l’efficacité énergétique, chauffage et refroidissement urbain, solaire, 2-Way Substation, vanne thermostatique intelligente1

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application