Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des textiles de pointe évitent les états de choc dans les situations d’urgence en eau froide

L’utilisation innovante d’un gel chimique unique délivre une chaleur salvatrice au contact de l’eau froide, susceptible de sauver des vies dans les situation d’urgence.

Sécurité

La noyade et l’immersion en eau froide sont deux causes majeures de décès. La plupart des accidents de ce type arrivent aux personnes qui travaillent sur les plateformes offshore ou qui survolent la surface de l’eau. Les accidents d’hélicoptère, par exemple, peuvent s’avérer mortels même pour ceux qui survivent à l’impact initial. L’engourdissement causé par l’eau froide peut entraîner un arrêt cardiaque, et les débris lourds et tranchants peuvent infliger d’autres blessures aux survivants flottant à la surface. Bien qu’il existe actuellement de nombreux dispositifs de flottaison sur le marché, aucun d’entre eux ne possède de propriétés thermiques spécifiques conçues pour résister au choc potentiellement mortel dû à l’immersion dans l’eau froide. «Chaque jour, des gens se retrouvent dans des situations dans lesquelles ils ne veulent pas se retrouver, mais auxquelles ils doivent survivre», explique Simon Lamont, PDG de Iron Ocean et coordinateur du projet Centurion 3. Le projet Centurion 3 a mis au point un vêtement perfectionné à trois couches qui sert de protection contre le choc hypothermique tout en assurant une certaine flottabilité ainsi que d’autres protections. À l’intérieur de ce vêtement, un gel auto-chauffant génère de la chaleur au contact de l’eau, protégeant ainsi la personne qui le porte des chocs hypothermiques dès le premier instant. «Si cela permet de rester au chaud pendant le temps requis pour envoyer une équipe de sauvetage sur place, on sera amené à rechercher des survivants plutôt que des corps», ajoute Simon Lamont.

Des matériaux avancés

Le Centurion 3 est un vêtement moulant qui se porte confortablement sous les autres vêtements. La première couche retient et distribue la chaleur autour du corps. Il est fabriqué à partir du tissu CARFIBEX d’Iron Ocean, fait sur mesure et qui se compose d’une combinaison de fibres de carbone, de cachemire et d’acrylique biodégradable. Des tests ISO indépendants ont montré que CARFIBEX affichait des temps de séchage plus rapides, un meilleur contrôle de l’humidité et une meilleure répartition de la chaleur que d’autres matériaux vestimentaires standard comme la laine ou d’autres textiles. La deuxième couche est imprégnée avec le REACTA GEL AQUA d’Iron Ocean, un gel breveté qui réagit avec l’eau pour générer de la chaleur sans avoir besoin d’une source d’énergie externe. Le gel produit de la chaleur pendant plus d’une heure. Sa composition chimique est unique et il s’agit d’un composé rechargeable. La troisième couche, la plus externe, fonctionne comme une armure pour les deux autres. Elle est résistante aux brûlures ainsi qu’aux dommages physiques, qui sont courants dans les situations de sauvetage ou autres situations d’urgence. «La troisième couche est essentielle pour se protéger contre les aléas les plus courants quand on essaye de survivre, surtout les pertes de sang et les brûlures, qui contribuent grandement à l’apparition rapide d’un choc dans n’importe quelle situation», explique Simon Lamont.

Les prochaines étapes

Le financement de l’UE a permis à l’équipe de mener des recherches administratives approfondies. Dans cette étude de faisabilité de la phase 1, Iron Ocean, une entreprise basée à Dundee, a mis en place des chaînes d’approvisionnement et une stratégie afin de commercialiser ses produits. Ces vêtements innovants ont éveillé un intérêt important de la part des communautés militaires et policières internationales. Le projet Centurion 3 est maintenant à la recherche d’un financement supplémentaire pour se lancer dans des produits techniques adaptés à des situations plus spécifiques. Suite à la pandémie inattendue de coronavirus, leurs projets ont été mis temporairement en suspens, mais l’équipe d’Iron Ocean a consacré son attention et ses ressources à la création d’un désinfectant pour les mains, une arme importante dans la lutte contre la COVID-19. L’entreprise a mis au point un gel qui tue un éventail beaucoup plus large de contaminants bactériens et viraux que les solutions hydroalcooliques classiques.

Mots‑clés

Centurion 3, vêtement, froid, choc, survie, eau, urgence, COVID-19

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application