Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un système d’aide à la décision utilise des données satellitaires pour la prévention et la gestion des incendies

L’outil satellitaire supprime les incertitudes dans la gestion des incendies.

Changement climatique et Environnement
Sécurité

En raison du réchauffement planétaire, on note une aggravation des incendies de friches. Les saisons des feux se prolongent, et lorsque des incendies se produisent, ils sont plus chauds, plus fréquents et se propagent plus rapidement que jamais. Cela entraîne d’énormes répercussions environnementales et économiques. Les prévisions à long terme indiquent une tendance à l’aggravation. Selon la Stratégie de l’UE pour les forêts 3, les pompiers et les organismes de gestion doivent passer d’une approche de réponse immédiate à une planification à long terme de la prévention. Pour ce faire, il faut cependant être capable de prévoir l’apparition, le comportement et les tendances à long terme des incendies. Malheureusement, cette capacité manque actuellement aux agences européennes. Les données provenant de diverses sources sont mal intégrées. De plus, les débuts d’incendies sont détectés trop lentement et les outils de gestion du feu actuels sont inadéquats.

Aide à la prise de décision

Le projet S2IGI, financé par l’UE, a développé un système logiciel d’aide à la décision (SAD) pour contribuer à la gestion des incendies. Le nom du projet provient de l’expression italienne Sistema Satellitare Integrato Gestione Incendi, qui signifie système satellitaire intégré pour la gestion des feux de forêt. Le projet a développé le SAD, qui s’appuie sur l’expertise des partenaires du projet. Le système a initialement été mis en place pour gérer les incendies de friches en Sardaigne, mais il sera applicable dans le monde entier. Le SAD intervient dans l’ensemble du processus de gestion des incendies, subdivisé en trois phases principales: la phase stratégique, c’est-à-dire la prévention et l’atténuation des feux de forêt; la phase tactique de lutte contre les incendies; et la phase post-événement, qui représente la récupération. «Les cartes des combustibles et des indices de probabilité appuient la phase stratégique», explique Maurizio Cao, coordinateur du projet; «les cartes des zones sensibles et des fronts de flammes, intégrées aux données météorologiques et de terrain, appuient la phase tactique; et la phase finale est appuyée par les cartes des zones brûlées.»

Images satellitaires

Ces cartes combinent plusieurs types de données satellitaires en haute résolution pour générer des indices de couverture végétale et de charge en carburant. Celles-ci, combinées aux données météorologiques et sur le type de sol, donnent un indice de probabilité d’incendie. Des algorithmes spéciaux utilisent une combinaison de lumière visible et de données satellitaires infrarouges pour suivre les zones sensibles et le mouvement du front de feu. La marge d’erreur de l’algorithme est actuellement de 4 degrés, mais grâce aux nouvelles versions intégrant l’apprentissage automatique, elle sera à terme de 0,5 degré. Le système utilise à nouveau des données satellitaires afin de comparer la couverture végétale avant et après les incendies, afin de cartographier les zones touchées. Le SAD combine toutes les variables pertinentes, qui peuvent changer toutes les minutes pendant un incendie, pour fournir un processus décisionnel basé sur les priorités et l’évaluation des facteurs de risque. Le système suggère la manière optimale de déployer les ressources de lutte contre les incendies, en fonction des conditions en temps réel. «Avec la version actuelle de l’algorithme, nous avons atteint des performances de détection de 90 % pour les incendies de friches avec une probabilité de faux-positif de 5 %.» Il ajoute que le véritable avantage du système S2IGI est la possibilité de surveiller automatiquement de grandes zones depuis l’espace, sans déployer de ressources sur le terrain. Le système est constamment mis à jour toutes les 5 minutes. La prochaine étape du projet sera de commercialiser le système auprès d’agences de gestion des incendies et de compagnies d’assurance en Espagne, en Italie et au Portugal. De plus, l’équipe cherchera à obtenir un financement de l’UE pour la phase 2 afin d’affiner le produit et le processus de commercialisation. Le système S2IGI permettra une gestion plus efficace des incendies avec moins de ressources. Cela permettra de sauver davantage de forêts, de biens et de vies.

Mots‑clés

S2IGI, données satellitaires, gestion des incendies, feux de forêt, algorithme, système d’aide à la décision, incendie de forêt, couvert végétal, stratégie pour les forêts

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application