Skip to main content

New Strategy for Re-Naturing Cities through Nature-Based Solutions

Article Category

Article available in the folowing languages:

Villes émeraude: des solutions vertes pour faire prospérer la nature dans la jungle urbaine bétonnée

Dans les grandes villes, une planification urbaine intelligente peut profiter à la fois aux citadins et à la nature. Le projet URBAN GreenUP, financé par l’UE, présente des solutions écologiques qui contribuent à refaçonner les zones urbaines ainsi qu’à renforcer leur durabilité, leur qualité de vie et leur résilience vis-à-vis du changement climatique.

Économie numérique
Changement climatique et Environnement
Société

La superficie totale des villes du monde entier devrait augmenter de façon spectaculaire au cours des prochaines décennies, ce qui entraînera la disparition de terres cultivées et aura de nombreuses conséquences négatives pour les habitants et l’environnement. La mauvaise qualité de l’air, les inondations, les sécheresses, les vagues de chaleur, la perte de biodiversité et l’effet d’îlot thermique urbain ne sont que quelques-unes des conséquences majeures de l’expansion urbaine. Une approche prometteuse consiste à mettre en œuvre des solutions fondées sur la nature (SfN): des interventions inspirées par la nature et conçues pour faire face aux problèmes sociétaux et environnementaux. Le projet URBAN GreenUP, financé par l’UE, entend s’attaquer à ces défis. Sous la coordination du centre technologique CARTIF, 25 partenaires provenant de neuf pays travaillent ensemble pour développer une nouvelle stratégie portant sur une intégration plus poussée de la nature dans la planification urbaine. «La renaturation est devenue le maître mot dans le cadre de la planification urbaine. Elle permet une transformation verte dans les villes grâce à la mise en œuvre des SfN», fait remarquer Raúl Sánchez, coordinateur du projet.

Des solutions vertes adaptées aux besoins des villes

URBAN GreenUP a développé un outil numérique capable d’aider les autorités, les urbanistes et les citoyens à identifier les SfN qui correspondent le mieux aux besoins d’une ville. L’outil est disponible gratuitement sur le site web d’URBAN GreenUP. L’outil recommande certaines SfN en fonction des défis et des capacités propres à la ville concernée. Il demande d’abord aux utilisateurs d’indiquer les défis auxquels la ville est confrontée dans un maximum de trois zones urbaines (banlieues, quartiers, bassins versants) et pose ensuite une série de questions permettant de déterminer les capacités de la ville en matière d’écologisation. Il fournit ensuite une liste d’interventions possibles en termes de SfN, correspondant aux problématiques urbaines indiquées au préalable, ainsi que les «facteurs de succès» de la ville en matière d’écologisation urbaine, afin de s’assurer que des solutions réalisables sont proposées. L’outil est en phase finale de développement. «L’outil est conçu pour formuler des suggestions susceptibles d’aider les autorités et les citoyens à choisir la bonne SfN, en se basant à la fois sur les capacités de la ville et sur les objectifs visés. Il peut également les aider à trouver des façons de renforcer la capacité à fournir des SfN, et à expliquer aux responsables les mesures nécessaires pour mettre en place des SfN dans la ville», explique Raúl Sánchez.

Les catalogues publiés

L’outil de sélection des SfN est basé sur les solutions compilées dans le URBAN GreenUP NBS Catalogue. Il entend favoriser l’adoption mondiale de l’approche d’URBAN GreenUP en proposant aux villes du monde entier des indicateurs solides sur la façon de relever les défis urbains grâce à la nature. Jusqu’à présent, le projet a publié deux catalogues pertinents: le NBS Catalogue, qui présente les diverses interventions techniques mises en œuvre par les villes pionnières, et le Climate Change Challenges Catalogue, qui aide les villes à analyser les défis et leurs impacts.

Les démonstrations du projet

Les activités du projet sont menées dans trois villes pionnières: Valladolid (Espagne), Liverpool (Royaume-Uni) et Smyrne (Turquie). Les cinq villes suivantes – Mantoue (Italie), Ludwigsburg (Allemagne), Medellin (Colombie), Chengdu (Chine) et Binh Dinh-Quy Nhon (Vietnam) – tireront directement des leçons de ces expériences et établiront leurs propres plans urbains de renaturation. Les SfN d’URBAN GreenUP sont regroupés en quatre catégories: urbanisation renaturante, infrastructures vertes particulières, interventions relatives à l’eau et interventions d’ordre non technique. Le projet prévoit de mettre en œuvre plus de 100 SfN dans les trois villes pionnières. Il s’agit par exemple de voies vertes cyclables et piétonnes, de jardins flottants, de parcs inondables, de systèmes de drainage durables, de façades et de toits végétalisés, de toitures de pollinisation, de structures écologiques ombragées et de gestion forestière en bassin urbain. En 2018, URBAN GreenUP a encouragé le développement du Manifeste de coopération pour les solutions fondées sur la nature, dont le but est de renaturer les villes grâce à la coopération et au soutien des projets de la Commission européenne relatifs aux solutions fondées sur la nature. Le projet devrait se poursuivre jusqu’en 2022.

Mots‑clés

URBAN GreenUP, villes, catalogue, renaturation, vert, solutions vertes, solutions fondées sur la nature, urbanisme, environnement, outil numérique

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application