Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

L’essai clinique d’un nouveau médicament pour soigner les maladies oculaires inflammatoires produit des résultats encourageants

En vue d’un futur sans stéroïde, des chercheurs financés par l’UE testent de nouveaux collyres conçus pour reprogrammer le système immunitaire des personnes atteintes d’une maladie oculaire inflammatoire.

Santé

Les maladies oculaires inflammatoires affectent l’avant et l’arrière de l’œil, conduisant à une perte de vision et à la cécité. Pendant plus de 50 ans, le traitement des inflammations oculaires non infectieuses a généralement été basé sur les corticostéroïdes. Cependant, les stéroïdes soulagent les symptômes sans traiter la maladie elle-même. De plus, leur utilisation à long terme implique d’importants risques pour la santé. Pour aider les centaines de millions de personnes dans le monde qui souffrent de maladies oculaires inflammatoires, les chercheurs du coordinateur de projet Tarsius Pharma ont développé de nouveaux traitements qui combattent la maladie plutôt que de simplement chercher à améliorer les symptômes. Ceci est rendu possible grâce à une molécule brevetée bio-inspirée qui reprogramme le système immunitaire, perturbant le mécanisme auto-immun responsable de la maladie. Avec le soutien du projet TRS financé par l’UE, les scientifiques de Tarsius Pharma mènent des essais cliniques pour tester l’innocuité et l’efficacité de leur nouveau médicament. Dans l’ article récent publié sur le site «PR Newswire», l’équipe du projet a annoncé les résultats d’un essai de leurs collyres TRS01 pour le traitement de l’uvéite antérieure non infectieuse active. L’uvéite, ou l’inflammation de l’uvée, la couche intermédiaire de tissu entourant l’œil, représente la plus commune des maladies oculaires inflammatoires.

Résultats des essais

Seize sujets atteints d’uvéite antérieure non infectieuse active ont participé à l’essai clinique de phase I/II randomisé en double aveugle et contrôlé, qui a comparé deux doses différentes de TRS01. Comme indiqué dans l’article, les résultats des essais «ont démontré des améliorations importantes des mesures critiques comme les CCA (cellules de la chambre antérieure), une réduction de la douleur et une acuité visuelle accrue». Une dose plus importante du médicament a permis dans certains cas de générer de meilleurs résultats. Par ailleurs, les utilisations à faible et à forte dose ont toutes mené à une réduction de la pression intraoculaire par rapport aux stéroïdes. «Les résultats de cet essai clinique avec le TRS01 sont vraiment impressionnants et suggèrent des progrès significatifs vers le développement d’une nouvelle classe de produits thérapeutiques oculaires, cliniquement importante: des anti-inflammatoires topiques dont l’efficacité est au moins égale à celle des corticostéroïdes, mais ne présentant aucun des effets secondaires connus et associés aux corticostéroïdes», a observé le Dr Ron Neumann, directeur général du marketing de Tarsius Pharma. L’équipe du projet vise, à travers ses recherches, à fournir aux patients un traitement sûr et durable. «Les résultats de cette étude nous font grandement avancer dans notre quête pour préserver la vue des patients atteints d’un glaucome uvéitique qui ne disposent pour le moment d’aucun traitement approuvé pour cette maladie dévastatrice», explique la directrice générale, Dr Daphne Haim-Langford dans le même article. Les futurs programmes du projet TRS (A paradigm change in the treatment of blinding ocular diseases) comprennent des essais cliniques pour tester le médicament TRS02, une injection intravitréenne. La molécule TRS02 sera utilisée pour traiter les maladies oculaires comme les œdèmes maculaires diabétiques, les uvéites postérieures intermédiaires, les panuvéites et dégénérescences maculaires sèches liées à l’âge. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet TRS

Mots‑clés

TRS, maladie oculaire inflammatoire, uvéite, TRS01, maladie oculaire

Articles connexes