Skip to main content

Wearable technology for the selective detection and continuous monitoring of movement disorders related to Parkinson’s disease

Article Category

Article available in the folowing languages:

Il est temps de faire évoluer la prise en charge clinique de la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson (PD en anglais pour «Parkinson’s disease») est l’une des maladies neurodégénératives chroniques progressives les plus courantes, juste après la maladie d’Alzheimer. Un petit appareil de surveillance 24 h/24, semblable à une montre, analyse les données de mouvement détaillées et aidera bientôt les cliniciens à personnaliser des traitements plus efficaces.

Économie numérique
Santé

Le fardeau mondial de la PD a plus que doublé par rapport à la génération précédente, en grande partie dû à l’allongement de l’espérance de vie. Avec les autres maladies neurodégénératives, la PD devrait dépasser le cancer comme deuxième cause de décès la plus courante d’ici 2040. La PD est officiellement un trouble du mouvement avec des symptômes comme les tremblements, la rigidité des membres, les problèmes de démarche et d’équilibre, et une difficulté d’expression orale ou écrite. Elle est en outre souvent accompagnée d’un déclin cognitif et de démence. Tous ces facteurs affectent la qualité de vie et la capacité de conserver un emploi. Le traitement le plus courant est la pharmacothérapie. Cependant, pour 20 à 40 % des patients, les médicaments deviennent moins efficaces après 5 ans de traitement et une augmentation de la posologie peut accroître les effets secondaires. La PME italienne Biomedical Lab a développé un appareil portable qui surveille et évalue en permanence les mouvements. Une révolution en regard des bilans sporadiques et de l’auto-évaluation, il peut aider les neurologues à adapter les traitements pour obtenir de meilleurs résultats. Avec le soutien de l’UE au projet PD-Watch, l’équipe a mené une étude de faisabilité pour préparer la commercialisation de cet appareil.

Un capteur détecte les signes de la PD

La PD-Watch intègre un capteur pour détecter les mouvements et un logiciel sophistiqué pour distinguer les mouvements normaux des mouvements liés à la PD. Elle a été conçue et testée pour être portée au poignet, mais elle peut également être portée sur d’autres parties du corps. Luigi Battista, ingénieur en chef chez Biomedical Lab et coordinateur du projet, explique: «La PD-Watch évalue le contenu fréquentiel des données du capteur et identifie également des mouvements spécifiques généralement associés à la PD. Par exemple, les tremblements de la main dans la PD se produisent généralement entre 3 et 7 Hz avec une altération de la supination-pronation.» Étant donné que la PD-Watch surveille et quantifie les effets thérapeutiques du plan de traitement établi sur une base de 24 heures, elle peut aider un neurologue à modifier le traitement pour minimiser les symptômes moteurs de la PD. En collaboration avec la neurologue Antonietta Romaniello de l’Hôpital San Carlo de Potenza (site en italien), un essai clinique a été mené chez un patient atteint de PD démontrant que les tremblements ont été réduits de 64 % du jour au lendemain grâce à un nouveau plan thérapeutique. Luigi Battista ajoute: «Les résultats de la PD-Watch correspondent bien aux éléments sélectionnés de l’Échelle unifiée d’évaluation de la maladie de Parkinson, qui fait partie de la méthode de référence actuelle pour évaluer les performances motrices normales et altérées.»

Des progrès réguliers

Les données sont enregistrées, traitées et rapportées, montrant les tendances et les résultats. La solution est basée sur le cloud pour améliorer l’évaluation et l’accès des cliniciens. «Pendant le projet, de nombreux patients ont déclaré ne voir un clinicien qu’environ 20 à 30 minutes une ou deux fois par an. Ils ont estimé qu’il était difficile pour un neurologue d’évaluer complètement leur état dans des examens aussi limités, car les symptômes moteurs peuvent varier considérablement au cours de la journée et d’un jour à l’autre. Les patients et les médecins ont été ravis de savoir que la PD-Watch permettait une surveillance continue», rapporte Luigi Battista. Le logiciel offre un avantage concurrentiel par rapport aux autres appareils portables en raison de la capacité améliorée de faire la distinction entre les mouvements normaux et le comportement moteur pathologique associé à la PD. La PD-Watch devrait profiter aux essais cliniques, à la pratique clinique de routine et, surtout, au nombre croissant de patients atteints de PD.

Mots‑clés

PD-Watch, PD, mouvement, moteur, tremblement, Parkinson, capteur, portable, surveillance, supination-pronation

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application