Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Boucler la boucle pour protéger l’environnement et renforcer la durabilité

Le cycle de vie linéaire des plastiques, depuis les ressources naturelles vierges jusqu’à l’incinération des produits ou la mise en décharge, exerce une forte pression sur l’environnement. Les nouveaux biomatériaux et les processus et outils de recyclage et de récupération permettront de préserver les ressources, de réduire les émissions et de limiter la pollution par les plastiques sur terre et dans la mer.

Changement climatique et Environnement
Technologies industrielles

La production mondiale de plastiques a augmenté considérablement au cours des 50 dernières années. D’ici 2050, elle pourrait représenter 20 % de la consommation mondiale de pétrole. Cette hausse de la production et de l’utilisation, en particulier des plastiques à usage unique, a entraîné une augmentation de la production de déchets plastiques, dont la majorité est encore incinérée ou mise au rebut. En Europe, les applications d’emballage représentaient en 2018 39,9 % de la demande totale de plastiques et le plus grand domaine d’application pour l’industrie du plastique. Le projet CIRC-PACK, financé par l’UE, nous aidera à boucler la boucle, littéralement, grâce à de nombreuses innovations visant à soutenir une économie circulaire cradle-to-cradle (du berceau au berceau) dans la chaîne de valeur des emballages en plastique. Le succès a été garanti grâce à un consortium de partenaires représentant chaque étape de la chaîne de valeur.

De la nature à la nature

Les plastiques rigides comme ceux utilisés dans les bouteilles en plastique sont généralement constitués d’un seul matériau. Cela facilite énormément le recyclage. Ce n’est pas la même histoire pour les films plastiques multicouches, les combinaisons non recyclables de matières plastiques ou les produits multimatériaux tels que le carton plastifié. Ceux-ci sont généralement incinérés ou mis en décharge, ce qui constitue un obstacle majeur à la mise en place d’une économie circulaire des plastiques. Grâce à CIRC-PACK, tout cela est en train de changer pour un mieux. Aitana Sáez de Guinoa Vilaplana, responsable de projets technologiques au centre CIRCE et coordinatrice du projet CIRC-PACK, explique: «Nous avons mis au point des plastiques biodégradables révolutionnaires utilisant des matières premières alternatives d’origine biologique et des conceptions d’emballage écologiques adaptées à ces plastiques pour améliorer la collecte et le recyclage. Nos nouvelles technologies et méthodes sont utilisées pour accroître la recyclabilité de ces matériaux et conceptions et créer une robuste économie “après usage” des plastiques.»

Unir nos forces, protéger notre environnement

Les biomatériaux biodégradables et compostables de CIRC-PACK ont fait leurs preuves dans des sacs en plastique, des emballages souples pour produits d’hygiène, des capsules de café, des flacons de shampoing et des barquettes et films alimentaires. Une analyse du cycle de vie a montré que les nouveaux biopolymères réduisaient l’indicateur de rareté des ressources fossiles d’environ 20 %, la consommation d’eau de 6 à 40 % et le potentiel de réchauffement climatique de 14 à 50 % lorsqu’ils étaient utilisés dans les applications ciblées. L’application des principes d’éco-conception aux films multicouches utilisés pour sceller les barquettes alimentaires a débouché sur la conception d’une couche en plastique mono-matériau biologique et compostable comme alternative attrayante aux films multicouches non recyclables actuels. Une boîte multi-matériaux pour détergent en poudre remplace le pelliculage classique en film de polyester par un revêtement en dispersion de biopolymère qui permet au processus de recyclage du carton de se dérouler sans entrave. Les matériaux et emballages innovants ont été couplés à des nouvelles technologies et méthodes pour accroître la recyclabilité et créer une robuste économie «après usage» des plastiques. Mme Sáez de Guinoa Vilaplana poursuit: «Dans le secteur automobile, le recyclage en boucle fermée et la réutilisation de la ferraille pour produire de nouveaux composants automobiles ont réduit l’utilisation de polypropylène vierge d’environ 20 %.» Le recyclage de couches-culottes a donné du plastique pour le conditionnement tertiaire et de la cellulose pour le secteur des biopolymères. La surveillance en temps réel pendant l’extrusion des matériaux recyclés a permis d’adapter les paramètres de fonctionnement pour optimiser les propriétés finales et de surmonter ainsi de nombreux défis liés à l’hétérogénéité des déchets plastiques post-consommation. Un «outil d’éco-conception d’emballages circulaires» a été lancé pour aider les fabricants et les concepteurs d’emballages à améliorer la circularité et la recyclabilité des emballages. Mme Sáez de Guinoa Vilaplana résume: «Les propriétaires de marques peuvent utiliser les innovations pour fournir des produits plus durables à leurs consommateurs. Les systèmes de recyclage bénéficient de l’élimination de formats “problématiques” tels que les multicouches et les multi-matériaux. Et enfin, l’environnement profite de l’impact moindre de toutes les solutions développées dans CIRC-PACK.» Il n’y a rien de plus simple et de plus beau qu’un cercle.

Mots‑clés

CIRC-PACK, plastiques, emballage, recyclage, biopolymère, biodégradable, compostable, éco-conception, économie circulaire des plastiques, polypropylène

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application