Skip to main content

Article Category

Results Pack

Article available in the folowing languages:

Innover pour permettre une gestion circulaire des déchets industriels et urbains

Le modèle économique actuel «extraire-fabriquer-jeter» entraîne beaucoup de gaspillage et ne respecte pas notre environnement. Les gouvernements, les entreprises, les instituts de recherche et les ONG étudient donc différentes solutions pour réutiliser les produits ou leurs composants via l’économie circulaire et pour récupérer une plus grande part des précieux matériaux qu’ils contiennent et de l’énergie qu’ils sont susceptibles de produire. Ce Results Pack se penche sur six projets financés par l’UE qui contribueront à transformer notre économie et notre société et à dissocier la croissance industrielle des impacts environnementaux.

Technologies industrielles
Société
Énergie

Ces projets s’inscrivent parfaitement dans la stratégie et les priorités proposées par la nouvelle présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, dans le cadre du Pacte vert européen et du nouveau plan d’action en faveur de l’économie circulaire. Ils mettent l’accent sur une utilisation durable des ressources, en particulier dans les secteurs qui en consomment le plus et dont l’impact environnemental est le plus significatif, notamment le textile et la construction. La prospérité croissante de l’Europe s’est traduite par une augmentation de l’extraction et de l’utilisation de ressources, générant ainsi davantage de déchets. Actuellement, un citoyen produit en moyenne environ 5 tonnes de déchets par an, dont seule une quantité limitée est recyclée, la majeure partie du reste étant mise en décharge ou incinérée. La gestion de quantités croissantes de déchets, en particulier dans les zones urbaines en expansion, représente un enjeu majeur qui implique un coût important pour la société et met à risque notre environnement naturel. Or, les matériaux mis au rebut constituent également une ressource précieuse, qui peut être exploitée en adoptant une économie plus circulaire dont le principe est de réduire le gaspillage et de permettre l’utilisation et la réutilisation des ressources en un cycle continu. Cela contribuera à préserver l’environnement et les ressources de l’Europe, ainsi qu’à protéger la société des effets du changement climatique.

S’engager pour réduire les déchets

Promouvoir ainsi des solutions éco-innovantes est conforme à la communication de l’UE intitulée Feuille de route pour une Europe efficace dans l’utilisation des ressources, qui explique comment rendre l’économie européenne plus durable et propose des mesures pour accroître la productivité des ressources et dissocier la croissance économique de leur utilisation et de l’impact environnemental qui en découle. En outre, la directive-cadre sur les déchets établit les concepts de base relatifs à la gestion des déchets, définissant ce que sont les déchets eux-mêmes, et les notions de recyclage et de valorisation de ces déchets. L’UE s’est ainsi engagée à mettre en œuvre les principes de la hiérarchisation de la gestion des déchets, qui promeut la prévention, la réutilisation, le recyclage et la valorisation énergétique de ces déchets. Pour cela, il est nécessaire de recourir à des solutions éco-innovantes et à des produits, processus et services économes en ressources, comme le modèle du métabolisme urbain, qui analyse des flux d’énergie et de matières dans les villes.

Des approches innovantes

Ce Results Pack CORDIS présente les solutions innovantes proposées par plusieurs projets financés par l’UE dans le cadre du programme Horizon 2020, solutions qui promeuvent la réduction des déchets et une utilisation plus efficace des ressources dans les secteurs du textile, de la construction, du photovoltaïque, de l’acier et des déchets volumineux et urbains. Ces initiatives privilégient la symbiose industrielle, facteur clé pour permettre le passage à l’étape suivante dans une économie circulaire où les émissions de gaz à effet de serre seront notablement réduites, et apportent leur contribution à l’instauration d’une économie neutre pour le climat d’ici 2050 (zéro émission/zéro déchet), conformément aux orientations politiques de la Commission von der Leyen. Le projet RESYNTEX s’est attaqué aux déchets textiles en créant un nouveau concept d’économie circulaire qui les transforme en matière première pour les industries chimique et textile. Un autre projet, BAMB, s’attache à réduire les déchets découlant de l’édification et de la démolition des bâtiments grâce à une nouvelle méthode de conception des édifices circulaire et normalisée, qui permet au secteur de la construction de récupérer, réparer et réutiliser ses matériaux. Parallèlement, CABRISS a posé les bases d’une économie circulaire non seulement pour l’industrie photovoltaïque (PV), mais aussi pour les secteurs de l’électronique et du verre, créant ainsi de nouvelles opportunités commerciales grâce à la récupération des matériaux de grande valeur qui se trouvent dans les panneaux PV en fin de vie. Le projet FISSAC, quant à lui, démontre la viabilité d’un nouveau paradigme fondé sur un modèle innovant de symbiose industrielle en adoptant une approche sans déchets de la chaîne de valorisation de la construction et de la démolition. Vient ensuite URBANREC, dont l’équipe a conçu un système innovant de gestion des déchets encombrants destiné à améliorer la prévention et à encourager de nouvelles formes de traitement afin d’obtenir des produits recyclés à haute valeur ajoutée. Enfin, le projet Waste4Think a eu recours aux technologies de l’information et de la communication pour optimiser toutes les étapes de la chaîne de valorisation des déchets, en adoptant une approche globale axée sur la participation citoyenne pour passer à une économie circulaire et construire des villes plus durables et écologiques.

Results Packs connexes