Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

«Voir» les signes du glaucome en amont et avec assurance

Le glaucome est comme un voleur dans la nuit, privant lentement une personne de la vue au fil du temps, avec des symptômes qui ne sont souvent perceptibles que trop tard. Une nouvelle lentille de contact intégrée à un capteur améliorera considérablement le diagnostic et la surveillance du traitement, et permettra potentiellement de stopper la progression de la maladie pour des millions de personnes.

Santé

Le glaucome fait partie des maladies oculaires prioritaires de l’Organisation mondiale de la santé, qui devrait affecter près de 112 millions de personnes dans le monde d’ici 2040 contre 76 millions en 2020. Il s’agit de la deuxième cause de cécité dans le monde derrière la cataracte. Cependant, contrairement à la cataracte, la cécité due au glaucome est irréversible. Le projet Savesight, financé par l’UE, a ouvert la voie à la commercialisation d’un dispositif de surveillance portable. Surveiller le glaucome est devenu presque aussi simple que surveiller notre fréquence cardiaque, notre saturation en oxygène dans le sang et notre sommeil avec des traceurs de santé.

Surveillance continue 24 h/24

Le glaucome endommage le nerf optique, la partie du système nerveux central qui transfère les informations visuelles de l’œil au cerveau. Les dommages sont causés par une pression chronique élevée dans l’œil (pression intraoculaire ou PIO). La progression s’arrête souvent si la PIO est ralentie, la surveillance de la PIO est donc essentielle à la fois pour un diagnostic précoce et un traitement efficace. La PIO varie naturellement à un rythme quotidien sous l’influence de facteurs comme le cycle de sommeil et les fluctuations de la pression artérielle systémique. Elle varie également d’un jour à l’autre et sur des semaines et des mois, ce qui rend une mesure conventionnelle unique de la PIO lors d’une visite à la clinique insuffisante pour un diagnostic précis. Actuellement, la seule façon d’obtenir plusieurs mesures de la PIO sur une période de 24 h est une hospitalisation pendant la nuit et des mesures uniques de la PIO toutes les deux heures. Özgür Kaya, directeur général de GlakoLens et coordinateur du projet Savesight, explique la technologie innovante mise au point par son équipe: «La plateforme GlakoSense est constituée de trois composants principaux. Une lentille de contact souple jetable et confortable équipée d’un capteur de radiofréquence passif intégré qui détecte les changements de forme de la cornée dépendants de la PIO sans impact sur le champ de vision du patient. Un système électronique portable qui traite et stocke les données. Un logiciel installé sur l’ordinateur de l’ophtalmologiste qui permet de télécharger les données enregistrées, de les visualiser et d’évaluer le patient.» Avec GlakoSense, trois courtes visites en cabinet suffisent pour permettre des enregistrements continus 24 h/24 de chaque œil: les jours 1 et 2, le système est installé puis retiré pour le premier œil; et les jours 2 et 3, on reproduit la séquence pour le deuxième œil. Le principal avantage est que l’enregistrement des données de modèle de fluctuation de la PIO se fait en continu sur 24 heures plutôt qu’une poignée de fois donnant des points de données éparses. Toutefois, le fait de pouvoir aller travailler ou s’occuper des membres de sa famille pendant cette période de 24 heures n’est pas anodin. L’examen peut être répété une fois par mois, si nécessaire.

Une vision de l’avenir

«Le projet Savesight nous a permis d’améliorer nos conceptions de capteurs et de lentilles de contact et de démontrer la faisabilité financière de notre idée commerciale. Nous avons affiné notre plan d’affaires et notre stratégie de commercialisation. Nous prévoyons un lancement en Europe puis une expansion mondiale. Le contexte local du remboursement sera un facteur critique de notre stratégie», déclare Özgür Kaya. GlakoLens prévoit également une version de la plateforme GlakoSense connectée au cloud pour permettre la surveillance à distance des fluctuations de la PIO. Özgür Kaya et son équipe envisagent maintenant d’autres possibilités de surveillance continue de la santé des biomarqueurs en utilisant leur technologie de capteurs corporels électriquement passifs et biocompatibles. Nous pourrions bientôt avoir une nouvelle fenêtre sur notre fonctionnement interne disponible en un clin d’œil.

Mots‑clés

Savesight, PIO, œil, glaucome, lentille de contact, cécité, GlakoLens, nerf optique, pression intraoculaire, biomarqueur, biocompatible

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application