Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Faire avancer la mobilité à l’hydrogène en Europe

Au cours de la Semaine européenne de l’hydrogène, les parties prenantes ont abordé les réussites des projets phares financés par l’UE ayant fait progresser la technologie de l’hydrogène dans le secteur des transports.

Transports et Mobilité
Changement climatique et Environnement
Énergie

L’hydrogène joue un rôle vital dans la course à la création d’une économie européenne durable. Du 23 au 27 novembre, la toute première Semaine européenne de l’hydrogène s’est tenue en reconnaissance du rôle majeur joué par cette source d’énergie renouvelable dans le cadre des efforts déployés par l’Europe pour devenir neutre en carbone d’ici 2050. La Semaine européenne de l’hydrogène était organisée par l’entreprise commune «Piles à combustible et Hydrogène» (Fuel Cells and Hydrogen Joint Undertaking ou FCH JU), et elle s’est avérée décisive pour le lancement de la mobilité à l’hydrogène en Europe. La Commission européenne, Hydrogen Europe (qui représente les industries des piles à combustible et de l’hydrogène) et Hydrogen Europe Research (qui représente la communauté de la recherche) sont les trois membres de la FCH JU. Cette semaine a commencé par les «Programme Review Days» (journées d’examen du programme), un évènement en ligne de deux jours au cours duquel les projets dédiés aux transports, en cours dans le cadre de la FCH JU, ont été examinés. Le premier jour, les discussions portaient notamment sur les résultats obtenus à ce jour par des projets financés par l’UE, tels que JIVE, JIVE 2, H2ME, H2ME 2, ZEFER et H2Haul, et axés sur les applications de l’hydrogène dans les voitures particulières, les bus, les véhicules utilitaires légers et les poids lourds.

Voitures particulières, bus et véhicules légers

Dans l’optique de commercialiser des bus fonctionnant avec des piles à combustible à hydrogène en Europe, JIVE et JIVE 2 ont déployé des centaines de bus dans dix pays de l’UE. Cela a contribué à faire diminuer le coût des bus fonctionnant avec des piles à combustible à des niveaux «inférieurs à l’objectif du projet, à savoir 650 000 euros par bus et même en‑dessous de l’objectif de la fourchette de travail pluriannuelle de la FCH JU de 500 000 euros par bus pour 2023», a déclaré Madeline Ojakovoh, qui travaille chez Element Energy, l’entreprise coordinatrice du projet, dans un article posté sur le site web de «H2 View». Malgré ces résultats encourageants, «il reste encore du travail à accomplir pour concurrencer les véhicules à batterie en termes de coûts», a ajouté Madeline Ojakovoh. H2ME et H2ME 2 entendent déployer plus de 1 400 voitures particulières et véhicules légers, ainsi que 49 stations de recharge en hydrogène dans huit pays de l’UE. En parlant des véhicules légers déployés à ce jour dans le cadre des projets, Peter Speers de Cenex, partenaire du projet, fait remarquer: «Les véhicules ont roulé sur plus de 15 millions de kilomètres et les stations de recharge en hydrogène ont distribué plus de 165 tonnes d’hydrogène.» Les projets ont également financé un réseau de stations de recharge d’hydrogène en Allemagne et sont en mesure de servir près de 45 000 véhicules. Avec ZEFER, 180 véhicules électriques à piles à combustible (FCEV) seront déployés dans trois villes d’Europe afin de démontrer leur viabilité dans le cadre d’opérations pour lesquelles les véhicules à hydrogène pourraient se révéler avantageux. À ce jour, le projet a déployé 117 véhicules dans Londres et Paris et en déploiera 60 autres à Bruxelles. ZEFER a également contribué à réduire considérablement le coût total de possession (TCO pour «total cost ownership») de tels véhicules. Bien qu’il soit encore environ 40 % plus élevé que celui des véhicules hybrides fonctionnant à l’essence, «les tarifs de l’année 2025 ramèneront le TCO des FCEV en dessous de la parité avec les véhicules actuels et dans une situation de concurrence face aux équivalents modernes à batterie électrique», a indiqué Sophie Eynon d’Element Energy, également entreprise coordinatrice de cet autre projet.

Transports lourds

Les progrès concernant les poids lourds ont également été examinés en termes d’alternatives à zéro émission nécessaires pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de carbone de l’UE. Dans cette optique, H2Haul déploie 16 poids lourds fonctionnant à l’hydrogène dans quatre pays d’Europe. Le projet H2ME (Hydrogen Mobility Europe) a pris fin en novembre 2020. Les projets JIVE (Joint Initiative for hydrogen Vehicles across Europe), H2ME 2 (Hydrogen Mobility Europe 2) et ZEFER (Zero Emission Fleet vehicles For European Roll-out) s’achèvent en 2022, tandis que JIVE 2 (Joint Initiative for hydrogen Vehicles across Europe 2) et H2Haul (Hydrogen fuel cell trucks for heavy-duty, zero emission logistics) s’achèveront respectivement en 2023 et 2024. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web des projets JIVE et JIVE 2 site web des projets H2ME et H2ME 2 site web du projet ZEFER site web du projet H2Haul

Mots‑clés

JIVE, H2ME, ZEFER, H2Haul, hydrogène, mobilité

Articles connexes

Nouveaux produits et technologies
Transports et Mobilité