Skip to main content

Improved trustworthiness and weather-independence of conditional automated vehicles in mixed traffic scenarios

Article Category

Article available in the folowing languages:

Ouvrir la voie à des véhicules automatisés fiables et dignes de confiance

La technologie des véhicules automatisés a le potentiel de changer radicalement notre expérience de conduite, que ce soit en réduisant les embouteillages ou en diminuant nos niveaux de stress. Le manque de confiance dans les véhicules automatisés et leur faible acceptation font obstacle à cette transformation et aux avantages qui en découlent.

Transports et Mobilité

Les consommateurs et la société en général n’adopteront les véhicules automatisés que s’ils sont conviviaux, totalement fiables, prévisibles et sûrs en ce qui concerne les manœuvres planifiées et leur exécution. L’un des principaux défis consiste à garantir la sécurité de la conduite du véhicule lorsque le conducteur n’est pas totalement attentif et se concentre sur d’autres tâches. Une interaction efficace entre le conducteur et le véhicule automatisé joue un rôle important, en particulier pour les systèmes de conduite automatisée de niveau 3 (L3AD). Ces systèmes effectuent toutes les tâches de conduite dynamique, comme le freinage d’urgence, à la place du conducteur dans des situations de trafic spécifiques. Les conducteurs peuvent en toute sécurité se consacrer à d’autres activités, comme l’envoi de SMS. Toutefois, ils doivent toujours rester prêts à intervenir et à prendre le contrôle du véhicule. La L3AD propose une automatisation conditionnelle, qui représente la première étape vers des voitures entièrement sans conducteur.

Le rôle des utilisateurs dans le développement des véhicules automatisés

«Les systèmes L3AD doivent être conçus en gardant à l’esprit une approche centrée sur l’utilisateur», explique Daniel Watzenig, coordinateur du projet TrustVehicle financé par l’UE. «L’acceptation de l’utilisateur est particulièrement importante pour la conception d’interfaces de conduite qui faciliteront une transition sûre vers la conduite purement automatisée.» En outre, les systèmes de conduite automatisée doivent être résilients aux défaillances tant du système que du conducteur, et garantir une fiabilité et une robustesse suffisantes dans chaque situation de trafic réel. Les partenaires du projet ont développé et démontré différents concepts visant à accroître la fiabilité des véhicules automatisés et la confiance à leur égard pour quatre catégories différentes: les voitures particulières, les poids lourds (y compris les remorques), les bus électriques et les véhicules utilitaires légers. Ils ont constamment tenu compte des utilisateurs finaux en réalisant des études d’acceptation par les utilisateurs et des études sur simulateur de conduite afin d’évaluer le comportement et la confiance des conducteurs.

Optimiser les fonctions de conduite automatisée

L’équipe de TrustVehicle a fait progresser les solutions techniques pour la conduite automatisée afin de mieux évaluer les situations critiques dans des scénarios de trafic mixte et même dans des conditions environnementales difficiles telles que les fortes pluies et le brouillard. «Ces innovations amélioreront la sécurité et l’acceptation de l’utilisateur final bien au-delà des niveaux actuels», fait remarquer Daniel Watzenig. Pour la surveillance et l’assistance du conducteur, des fonctionnalités de capteurs basés sur des caméras à temps de vol, telles que la détection et l’identification faciales et la mesure du pouls humain, sont désormais disponibles. Une fonction permettant d’effectuer des manœuvres de stationnement en marche arrière de manière totalement autonome et fluide renforce la sécurité et réduit le stress. Des capteurs autonettoyants assurent la récupération ou le maintien de la disponibilité des capteurs en cas de mauvaises conditions météorologiques. De nouvelles méthodes permettront de déterminer la disponibilité des capteurs pendant le nettoyage et dans des scénarios routiers critiques. Ces techniques peuvent, par exemple, aider à comprendre l’effet de la pluie, de la neige et des aérosols sur le champ de vision d’un capteur. Une interface homme-machine spécialement conçue surveille le moment où un bus électrique est conduit en mode automatisé de manière sûre et précise vers une station de recharge. Les contrôleurs et les systèmes de fusion de capteurs prennent en charge des circonstances routières complexes, incertaines et variables. Des algorithmes de fusion de capteurs ont été développés pour les manœuvres dans les rues étroites et le stationnement en marche arrière. «En considérant l’interaction des humains avec tous les aspects des systèmes de transport routier automatisés, TrustVehicle a pu proposer des solutions qui augmentent considérablement la fiabilité des véhicules automatisés et contribuent à leur acceptation», conclut Daniel Watzenig. «Dans un avenir proche, les conducteurs feront confiance aux véhicules autonomes et aux technologies qui les accompagnent.»

Mots‑clés

TrustVehicle, véhicule, conducteur, véhicule automatisé, conduite, conduite automatisée, confiance, acceptation, L3AD

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application