Skip to main content

RESCCUE - RESilience to cope with Climate Change in Urban arEas - a multisectorial approach focusing on water

Article Category

Article available in the folowing languages:

Renforcer la résilience urbaine au changement climatique

Les villes devraient supporter le plus gros du changement climatique et être confrontées à une augmentation de l’intensité et de la fréquence des vagues de chaleur, des fortes pluies, des inondations et d’autres événements météorologiques extrêmes. Des chercheurs de l’UE ont développé des solutions révolutionnaires pour faire face à ces scénarios catastrophe.

Économie numérique
Changement climatique et Environnement

On estime qu’environ 66 % de la population mondiale vivra en zone urbaine d’ici 2050. Destiné à aider les villes à faire face aux effets du changement climatique, le projet RESCCUE financé par l’UE a pour objectif d’aider les zones urbaines du monde entier à devenir plus résilientes. «Plus précisément, RESCCUE a fourni des modèles et des outils innovants pour améliorer la capacité des villes à résister et à se remettre rapidement de multiples chocs et stress liés au climat et à assurer la continuité des services», explique Marc Velasco, coordinateur du projet.

La route vers la résilience

En mettant l’accent sur le cycle de l’eau en milieu urbain et les inondations, les principales réalisations du projet sont diverses. L’une d’entre elles est la génération de scénarios de changement climatique pour les trois villes du projet RESCCUE – Barcelone, Bristol et Lisbonne – sur la base de différentes variables climatiques comme la température et les précipitations. «Ces villes sont devenues une plateforme de test pour les solutions de pointe développées dans le projet RESCCUE», fait remarquer Marc Velasco. En outre, des modèles sectoriels ont été créés pour fournir des connaissances approfondies sur la réponse des services urbains lors de conditions climatiques extrêmes, comme les fortes tempêtes. «Nous avons également présenté et testé différentes méthodologies pour développer une évaluation des risques multiples pour ces services et leurs infrastructures», ajoute Marc Velasco. Les stratégies d’adaptation, formées par des ensembles de mesures, peuvent aider les villes à s’adapter aux impacts climatiques et à accroître leur résilience. Il existe cependant de nombreuses mesures parmi lesquelles choisir, ce qui devient difficile lorsqu’une action urgente est nécessaire. En aidant les villes à prioriser les mesures d’adaptation, RESCCUE a proposé une méthodologie qui peut être adaptée à une variété de villes. Cette méthodologie a été testée à Barcelone, à Bristol et à Lisbonne. «Sur la base des plans en matière de climat existants des villes et des ateliers avec les parties prenantes, le projet a proposé quatre stratégies et 27 mesures pour Barcelone, trois stratégies et 14 mesures pour Bristol et six stratégies et 24 mesures pour Lisbonne», indique Marc Velasco. Centrés sur le cycle de l’eau en milieu urbain et rassemblant les travaux du projet, des plans d’action pour la résilience ont également été élaborés pour les trois villes du projet RESCCUE. Ces plans d’action fournissent une feuille de route vers la résilience au changement climatique. «Ce sont des plans thématiques qui contribuent à leur planification à l’échelle mondiale. Les services urbains abordés dans ces plans étaient l’approvisionnement en eau, les eaux usées, les eaux pluviales, les déchets, l’énergie électrique et la mobilité», explique Marc Velasco. Tous les résultats de RESCCUE, les principaux outils, modèles, ensembles de données et méthodologies sont présentés dans une boîte à outils à l’intention des utilisateurs finaux, gestionnaires municipaux et exploitants de services urbains. Ces solutions sont prêtes à être déployées dans différentes villes soumises à différentes pressions du changement climatique.

Modéliser l’avenir

«Ce que le projet RESCCUE a produit n’est qu’un début. Le travail engagé continuera de progresser et les villes seront mieux préparées aux défis à venir», remarque Marc Velasco. Les méthodologies et les outils du projet devraient avoir un impact significatif sur le secteur de la résilience urbaine en Europe, car ils ouvrent la voie à l’évaluation, à la planification et à la gestion de la résilience des villes dans différents environnements urbains. En discutant de ce qui pourrait venir ensuite, Marc Velasco conclut: «Des modèles multi-risques et d’impact devraient être utilisés pour améliorer la planification et l’exploitation des principaux services urbains pour faire face aux effets du changement climatique. Les synergies avec les projets et expériences en cours et futurs liés aux systèmes d’alerte précoce à court et à moyen terme, y compris les prévisions saisonnières, et les projections à long terme pourraient aider à combler cette lacune.»

Mots‑clés

RESCCUE, villes, changement climatique, services urbains, résilience urbaine, cycle de l’eau en milieu urbain, événement météorologique extrême, plans d’action pour la résilience

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application