Skip to main content

Artificial Intelligence to transform Drug and Chemical safety testing

Article Category

Article available in the folowing languages:

Détecter les anomalies grâce à l’IA via un logiciel service basé sur le nuage pour augmenter la productivité de la pathologie toxicologique

L’évaluation de la toxicité potentielle des médicaments candidats chez les animaux de laboratoire qui précède les essais humains, constitue une phase critique du développement de médicaments. Or, ce processus repose essentiellement sur l’analyse «manuelle» de milliers de lames de tissus. Cette phase est sur le point de changer grâce à un service logiciel révolutionnaire.

Économie numérique
Santé

Les pathologistes toxicologues analysent méticuleusement des milliers de lames de microscope d’études non cliniques à la recherche d’anomalies liées au traitement médicamenteux. Les outils numériques actuels apportent une aide dans l’examen des lames, mais ce processus reste moins efficace que l’utilisation de microscopes conventionnels. Patholytix Preclinical est un logiciel en tant que service (SaaS) basé sur le nuage qui optimise l’évaluation des lames et réduit considérablement le temps et le coût des analyses histologiques tout en améliorant la précision du diagnostic. Le financement du projet PATH-TOX par l’UE a soutenu des améliorations significatives du prototype et son adoption par des sociétés pharmaceutiques de renommée mondiale et des organismes de recherche sous contrat (CRO) de premier plan.

Un environnement de collaboration histologique basé sur le nuage et pris en charge par l’IA

De nombreuses organisations s’appuient désormais sur des plateformes de partage de documents en nuage. Les sociétés pharmaceutiques et les CRO impliqués dans des essais multi-sites en font autant. Cependant, jusqu’à présent, aucun flux de travail en pathologie toxicologique n’était numérisé. Le coordinateur de PATH-TOX, Erio Barale-Thomas de Janssen Pharmaceutica, explique: «Le SaaS Patholytix Preclinical est basé sur le nuage pour télécharger, analyser, annoter et exporter le contenu des études. Cela comprend les lames histologiques scannées et toutes les informations d’étude nécessaires pour suivre et interpréter ces lames, comme l’identifiant de l’animal, la dose et l’organe.» Patholytix Preclinical permet aux pathologistes d’évaluer le contenu de l’étude sous forme d’un montage de toutes les lames pour un aperçu au niveau du groupe et de lames individuelles pour un diagnostic aussi précis que celui obtenu à partir d’un examen au microscope. Le partage de contenu multi-site et multi-organisation sécurisé et collaboratif facilite également l’examen par les pairs à distance, éliminant ainsi le transport des lames et le temps et les coûts de déplacement des pathologistes. Le processus est complété par des prédictions générées par des classificateurs IA. «Les techniques d’apprentissage en profondeur de Partner Deciphex sont capables de mettre en évidence tout écart par rapport au tissu normal sans avoir besoin d’entraîner explicitement le modèle d’IA sur chaque anomalie individuelle. Ce pré-dépistage permet aux pathologistes de consacrer leur temps précieux aux aspects scientifiques des cas difficiles et de prendre des décisions plus éclairées, comme mettre fin à une étude plus tôt, économiser du temps et des ressources», déclare Erio Barale-Thomas. Une analyse préliminaire comparant le traitement au microscope conventionnel avec Patholytix Preclinical a démontré une augmentation de la vitesse de traitement pouvant aller jusqu’à 42 % sur certaines tâches. La Food and Drug Administration recommande l’évaluation de plus de 40 tissus différents pour déterminer la toxicité subchronique. Traduire le gain de temps préclinique de Patholytix en une équivalence salariale des pathologistes toxicologues experts pourrait avoir un impact significatif sur le coût global des études non cliniques.

PATH-TOX accélère l’innovation

La collaboration renforcée pendant PATH-TOX a abouti à une meilleure compréhension et à des améliorations significatives. Le traitement par IA a été effectué sur le cerveau, le cœur, les reins, le foie et les poumons. Erio Barale-Thomas ajoute: «Nous avons également constaté que les organes à architecture complexe comme les reins bénéficient davantage de la vue multi-grossissement fournie à l’analyse de l’IA que les organes homogènes. Ces résultats ont été publiés. De plus, nous avons découvert que les modèles de Deciphex peuvent se généraliser, identifiant des anomalies qui n’ont pas été observées pendant le processus de formation.» Erio Barale-Thomas conclut: «Patholytix Preclinical est le premier outil qui soutient le pathologiste toxicologique lors de l’évaluation primaire.» Ce tri unique des lames devrait rationaliser de manière remarquable leur évaluation. Plusieurs des dix plus grandes sociétés pharmaceutiques mondiales et les deux principales CRO ont adopté cette technologie pour des applications de pathologie non clinique de routine, et l’intérêt des nouvelles organisations ne cesse de croître. La pathologie toxicologique est entrée dans une nouvelle ère.

Mots‑clés

PATH-TOX, lame, Patholytix préclinique, médicament, IA, CRO, SaaS, pathologie toxicologique, organisme de recherche sous contrat, logiciel en tant que service

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application