Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Des nouvelles de HOME_EU: promouvoir «Housing First» comme solution aux problèmes d’intervention sociale, notamment celui des sans-abris

Dans la section Société du numéro de juillet 2020 de Research*eu, nous avions présenté un article sur HOME_EU, un projet qui s’était donné pour mission de s’attaquer au problème des sans-abris avec un modèle innovant, dit «Housing First» (logement d’abord), mettant l’accent sur les interventions et les accompagnements sociaux intégrés. Nous nous entretenons avec José Ornelas, coordinateur de HOME_EU, pour en savoir plus sur l’héritage du projet depuis sa fin officielle, en septembre 2019.

Société

Il y avait environ 700 000 personnes sans domicile fixe en Europe avant le début de la pandémie, et il y a de fortes chances que ce nombre ait considérablement augmenté depuis. Le projet HOME_EU (Homelessness as unfairness), qui a mené des recherches concernant les attitudes, les connaissances et les pratiques à l’égard du sans-abrisme dans l’UE, est devenu l’un des principaux défenseurs universitaires du concept de «Housing First» (HF), qui consiste à fournir un logement permanent abordable aussi rapidement que possible aux personnes qui se retrouvent sans domicile.

La montée en puissance d’APPsyCI

L’un des principaux résultats du projet a été la création de l’Applied Psychology Research Centre Capabilities & Inclusion (APPsyCI), au Portugal, où le projet a été coordonné et où José Ornelas est toujours basé. «Le centre rassemble 21 employés à temps plein, 16 doctorants et 17 collaborateurs qui s’organisent pour apporter des solutions à des problèmes sociétaux concrets et complexes par le biais de partenariats et de collaborations entre les secteurs public, privé et à but non lucratif», explique José Ornelas. «Nous sommes organisés en groupes de recherche spécifiques, couvrant des domaines aussi variés que la migration, la santé mentale et l’intégration communautaire, le bien-être psychologique, les études de responsabilisation concernant l’engagement civique et la prévention de la violence fondée sur l’identité.» Un projet actuel digne d’intérêt, mentionné par José Ornelas, est baptisé DOMUS-ADEPTA: il s’agit d’une étude de cas approfondie sur l’efficacité des programmes et des systèmes de services sociaux pour favoriser, au Portugal, l’intégration sociale et communautaire des personnes qui ont connu l’exclusion liée au logement.

Housing First adapté à d’autres types d’interventions sociales

José Ornelas nous avait dit précédemment que le modèle HF pourrait également être utilisé pour d’autres types d’interventions sociales. Depuis notre dernier entretien, lui et ses collègues ont lancé un nouveau projet qui applique le modèle HF au problème social tout aussi grave de la violence domestique. «Nos résultats préliminaires mettent déjà en évidence le fait que le logement soit clairement une priorité pour les femmes survivantes (d’actes de violence domestique) et leurs familles», indique José Ornelas. Depuis la fin du projet HOME_EU, la priorité a également été donnée aux femmes et aux personnes transgenres sans abri dans le cadre de l’extension des programmes portugais HF, ces deux groupes ayant été particulièrement touchés par la pandémie.

Le fier héritage de HOME_EU

Dans l’ensemble, José Ornelas dresse un bilan extrêmement positif de son expérience en tant que coordinateur du projet HOME_EU. «La nature multi-méthodes du projet a permis d’obtenir un aperçu de plusieurs approches mises en œuvre dans différents pays, ce qui nous a offert des perspectives communes précieuses malgré les variations locales», souligne José Ornelas. «Nous avons vraiment constaté que, quel que soit l’endroit où se trouve une personne sans abri, le logement constitue sans aucun doute la réponse évidente à apporter. Nous considérons qu’il s’agit d’un élément majeur à retenir pour les recherches futures et pour proposer des solutions concrètes aux personnes vulnérables confrontées aux principaux défis de la vie.»

Mots‑clés

HOME_EU, sans-abris, violence domestique, Housing First, APPsyCI