Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Un prototype de plateforme éolienne offshore reçoit un accueil favorable

Une plateforme flottante hybride béton-plastique et ses composants ont été validés pour l’utilisation de l’énergie éolienne en mer.

Changement climatique et Environnement
Énergie

Les vents constituent une source d’énergie inépuisable, qui gagne en force et en stabilité à mesure que l’on s’éloigne de la côte. Si les sites offshore se prêtent parfaitement à l’installation de parcs éoliens, les eaux plus profondes posent des problèmes technologiques. Pour surmonter ces difficultés, des chercheurs européens développent actuellement une technologie éolienne flottante à faible coût pour des turbines éoliennes de plus de 10 MW. Soutenue par le projet FLOTANT financé par l’UE, l’équipe a récemment achevé les tests visant à valider son prototype à l’échelle 1/50 d’une plateforme flottante hybride béton-plastique. Testé dans le bassin offshore du Maritime Research Institute Netherlands, partenaire néerlandais du projet, le prototype a résisté aux conditions météorologiques extrêmes simulées courantes sur les deux sites choisis pour étudier cette nouvelle technologie: la côte sud de Grande Canarie (l’une des îles Canaries, appartenant à Espagne) et l’ouest de l’île écossaise de Barra. Les conditions météorologiques simulées consistaient notamment en des courants marins, des vagues de plus de 15 m de haut et des vents soufflant à des vitesses allant jusqu’à 27 m/s.

Objectif: une énergie renouvelable à faible coût

La plateforme FLOTANT est basée sur une sous-structure flottante hybride béton-plastique innovante et comporte également de nouveaux composites, des câbles d’ancrage multibrins, des ressorts en polymère et des câbles électriques légers. Développée pour les installations éoliennes flottantes situées dans des eaux d’une profondeur comprise entre 100 et 600 m, cette technologie devrait permettre d’atteindre un coût de l’énergie nivelé – les coûts de fonctionnement du parc éolien divisés par l’électricité totale produite pendant sa durée de vie – compris entre 85 et 95 euros par mégawatt-heure.

Protection des composants de la plateforme

La protection des câbles électriques intégrés à la plateforme a été assurée par la conception d’un blindage tressé innovant. «FLOTANT entend ouvrir la possibilité de développer les plateformes éoliennes flottantes dans des eaux encore plus profondes que ce qui est actuellement possible, permettant ainsi d’exploiter des ressources éoliennes bien plus importantes à moindre coût. La conception innovante de la section transversale du blindage tressé du câblage dynamique dans des profondeurs d’eau aussi extrêmes est essentielle à la réussite du projet», a déclaré Mattias Lynch, directeur de l’ingénierie chez INNOSEA, société de conseil en ingénierie de l’énergie marine et partenaire français du projet, dans un article publié sur le site web de «FLOTANT». Le blindage comprend une gaine extérieure en composite renforcé de fibres de carbone, et est assorti d’une solution d’intégration et d’interconnexion de capteurs à fibres optiques pour la surveillance de l’état de la structure. Les câbles d’alimentation dynamiques ont été testés pour valider leur capacité à résister aux forces et aux mouvements, tout comme les capteurs en temps réel intégrés aux câbles. Des tests de performance et de durabilité à grande échelle ont également été réalisés avec succès sur les lignes d’amarrage et les ressorts en polymère. «L’éolienne offshore flottante (EOF) sera une composante essentielle de la stratégie de l’UE, alors que nous nous dirigeons vers une économie à zéro émission», a observé le professeur Lars Johanning de l’université d’Exeter, partenaire de FLOTANT. «Elle aura également un profond impact sur les économies locales des pays européens, en créant de nouveaux emplois dans la chaîne d’approvisionnement et en fournissant un élément clé pour notre reprise post-pandémie. Le développement de câbles électriques fiables et hautement dynamiques constituera un élément essentiel de l’industrie émergente de l’EOF et les développements innovants qui ont été réalisés au sein de FLOTANT nous confortent dans cette voie.» INNOSEA, partenaire de FLOTANT (Innovative, low cost, low weight and safe floating wind technology optimized for deep water wind sites), entend ensuite finaliser les analyses de performance globale du flotteur afin de confirmer son adéquation aux sites choisis. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet FLOTANT

Mots‑clés

FLOTANT, éolien, énergie, offshore, plateforme flottante, câble électrique

Articles connexes