Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Une nouvelle vie pour les pneus en fin de vie

Un projet financé par l’UE a permis de franchir une étape majeure vers une industrie du pneu plus durable en produisant le premier noir de carbone durable (sCB pour sustainable carbon black) au monde, selon un processus véritablement circulaire.

Changement climatique et Environnement

Les pneus de voiture constituent un problème environnemental majeur, et le noir de carbone – un matériau utilisé pour leur fabrication – en est l’un des responsables. Fine poudre de carbone produite par la combustion incomplète de produits pétroliers lourds, le noir de carbone est principalement utilisé pour renforcer les pneus, les rendant plus résistants aux rayons ultraviolets et prolongeant leur durée de vie. Chaque année, environ 14 millions de tonnes de noir de carbone sont produites dans le monde, générant jusqu’à 40 millions de tonnes d’émissions de CO2. Seule une fraction du milliard de pneus qui arrivent en fin de vie chaque année est recyclée. Le projet BlackCycle, financé par l’UE, contribue à faire entrer l’industrie du pneumatique dans l’ère de l’économie circulaire en produisant le premier sCB au monde.

Un grand pas vers la durabilité

Au cours d’un séminaire organisé en novembre 2021, les partenaires de BlackCycle ont annoncé une avancée technologique majeure. Il s’agissait de produire des sCB pour des applications dans le domaine des pneumatiques sur un réacteur classique de fourneau à noir de carbone en utilisant des huiles dérivées de la pyrolyse de pneus en fin de vie. «Cette production novatrice d’un matériau durable à partir de pneus usagés représente un processus véritablement circulaire», peut-on lire dans un communiqué de presse publié sur le site Web d’AXELERA, partenaire du projet BlackCycle, en France. Presque tous les composés de caoutchouc utilisent du noir de carbone comme charge. Des tests ont révélé que le remplacement d’un noir de carbone issu de combustibles fossiles par un noir de carbone fabriqué à partir d’huile provenant de la pyrolyse de pneus usagés ne modifiait pas les propriétés du composé de caoutchouc. Par conséquent, les hauts niveaux de durabilité, de conductivité, de résistance au roulement et d’autres caractéristiques seront maintenus, même pour les usages les plus exigeants du caoutchouc. «Nous pouvons donc considérer que les sCB constituent une solution facile à intégrer, sans qu’il soit nécessaire d’ajuster les formulations des composés de caoutchouc ou les paramètres de processus, par exemple lors du mélange, du moulage ou du durcissement», rapporte le communiqué de presse. «Étant donné que la teneur en noir de carbone des matériaux élastomères est relativement élevée, avec environ 30 % du poids en moyenne, la technologie utilisant l’huile de pyrolyse comme matière première pour la production de noir de carbone constitue un grand pas vers une industrie du caoutchouc plus durable.» Lancé en mai 2020, le projet BlackCycle (FOR THE CIRCULAR ECONOMY OF TYRE DOMAIN: RECYCLING END OF LIFE TYRES INTO SECONDARY RAW MATERIALS FOR TYRES AND OTHER PRODUCT APPLICATIONS) entend démontrer l’application des principes de l’économie circulaire aux pneus en fin de vie en Europe. Il créera, développera et optimisera une chaîne de valeur complète allant de la matière première des pneus en fin de vie aux matières premières secondaires (MPS), en éliminant le gaspillage des ressources tout au long de la chaîne et en se concentrant sur l’impact environnemental. Grâce au projet, un pneu en fin de vie sur deux devrait être intégré dans cette nouvelle chaîne de valeur circulaire. Ces MPS seront utilisées pour créer de nouvelles gammes de pneus pour voitures de tourisme et camions qui seront vendus à l’échelle mondiale. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet BlackCycle

Mots‑clés

BlackCycle, pneu, noir de carbone, économie circulaire, fin de vie, caoutchouc

Articles connexes