European Commission logo
français français
CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS

Article Category

Article available in the following languages:

Une chercheuse du CER remporte le prix Nils Klim

En reconnaissance de ses contributions exceptionnelles à la recherche en sciences humaines et sociales, Elisa Uusimäki, chercheuse principale du projet ANINAN, financé par le Conseil européen de la recherche (CER), est la lauréate 2022 du prix Nils Klim.

Société icon Société

Le 14 mars, l’Université de Bergen, en Norvège, a annoncé qu’Elisa Katariina Uusimäki était la lauréate du prestigieux prix Nils Klim de cette année, qui est décerné chaque année à un.e jeune chercheur.euse nordique (âgé.e de moins de 35 ans) ayant apporté une contribution exceptionnelle à la recherche dans le domaine des sciences humaines, des sciences sociales, du droit ou de la théologie. Spécialiste accomplie de l’histoire littéraire et culturelle du judaïsme dans l’Antiquité, Elisa Uusimäki a publié des ouvrages sur la littérature sapientielle et les discours éthiques. Dans le cadre de ses recherches, elle étudie les manuscrits de la mer Morte, les premiers écrits juifs et la philosophie hellénistique, combinant de manière très originale les idées qui émergent de ces sources variées. Elisa Uusimäki a déjà publié près de 40 articles évalués par des pairs, coédité trois livres et rédigé deux monographies: «Turning Proverbs towards Torah: An Analysis of 4Q525» (2016), et «Lived Wisdom in Jewish Antiquity: Studies in Exercise and Exemplarity» (2021). Elle a reçu plusieurs prix et subventions, dont une récente subvention de démarrage du CER pour le projet ANINAN (An Intersectional Analysis of Ancient Jewish Travel Narratives). Elle étudie la manière dont la mobilité humaine était perçue et/ou imaginée dans l’Antiquité juive, y compris ses agents, ses motifs et ses résultats. En mettant en lumière la dynamique du pouvoir dans les anciens récits de voyage israélites/juifs, les résultats du projet devraient révéler des préoccupations intersectionnelles frappantes, soulignant la complexité de phénomènes humains tels que la mobilité. Un aspect essentiel du projet est que les récits illustrent également les rencontres entre les Israélites/juifs et les «autres», ce qui débouche sur une nouvelle compréhension des interactions culturelles dans l’ancienne Méditerranée orientale. «Ses sujets de recherche et sa façon de les aborder sont également liés de manière significative aux préoccupations mondiales contemporaines», peut-on lire dans la lettre de nomination d’Elisa Uusimäki pour le prix Nils Klim. «Elle a travaillé dans les domaines des études sapientielles, de l’éthique descriptive et de l’interaction culturelle, abordant des questions telles que la religion ancienne vécue, le genre, l’intersectionnalité, la hiérarchie sociale, l’esclavage et plusieurs aspects de la mobilité. Récemment, elle s’est également intéressée aux voyages des femmes, à l’impact des fléaux et aux angoisses liées au voyage.» Décrite comme une scientifique exceptionnelle, Elisa Uusimäki rejoint la liste des lauréat(e)s du prix Nils Klim. Cette liste comprend le théoricien danois des médias Claes de Vreese, la politologue norvégienne Francesca Refsum Jensenius et la sociologue finlandaise Anne Birgitta. Le prix Nils Klim (d’une valeur de 500 000 NOK, soit environ 50 000 EUR) a été créé par le Parlement norvégien en 2003 et est décerné chaque année à un universitaire de moins de 35 ans, originaire d’un pays nordique, pour sa contribution exceptionnelle à la recherche en sciences humaines, en sciences sociales, en droit ou en théologie, soit dans l’un de ces domaines universitaires, soit dans le cadre d’un travail interdisciplinaire. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet ANINAN

Mots‑clés

ANINAN, Prix Nils Klim, Conseil européen de la recherche, CER, sciences humaines, sciences sociales, études sapientielles, histoire culturelle, intersectionnalité

Articles connexes