Skip to main content

Revealing fair and actionable knowledge from data to support women’s inclusion in transport systems

Article Category

Article available in the folowing languages:

Comment les systèmes de transport peuvent mieux répondre aux besoins des femmes

Les femmes dépendent fortement des transports en commun, mais beaucoup les évitent lorsqu’ils ne répondent pas à leurs besoins. L’analyse de ces besoins et de l’utilisation réelle a servi de base à DIAMOND pour élaborer des recommandations et des outils fondés sur des données destinés à rendre les services de mobilité plus équitables et durables.

Société

Les habitudes de mobilité des femmes sont diverses et complexes, et varient en fonction de l’âge, du statut socio-économique et de leurs rôles de soin. Selon un rapport de 2019 du Forum international des transports, près de 40 % des trajets effectués dans les transports en commun dans le monde sont des trajets de mobilité relatifs aux soins, dont 80 % sont effectués par des femmes, la plupart à pied ou en transports en commun. Il s’agit notamment des visites aux centres de santé, de l’accompagnement de personnes dépendantes, des courses et des déplacements. «Pourtant, les transports publics sont encore axés sur les déplacements professionnels, sur des itinéraires et des horaires qui ne répondent pas aux besoins de mobilité des personnes dépendantes, qui consistent en des trajets plus fréquents, locaux, plus courts et irréguliers», explique Patricia Castillo, coordinatrice du projet DIAMOND, soutenu par l’UE, et responsable de l’unité des programmes européens d’Eurecat, qui accueille le projet. «La planification des transports doit permettre ces déplacements et une partie de la réponse devrait consister à augmenter le nombre de femmes occupant des rôles décisionnels.» DIAMOND a développé des outils et des lignes directrices destinés à promouvoir l’égalité des genres dans le secteur des transports et de la mobilité, sur la base de l’évaluation des besoins des usagers et en s’appuyant sur les techniques de mégadonnées et d’apprentissage automatique. Une boîte à outils permettant d’évaluer l’inclusivité de certains services de transport, notamment des recommandations pour aider des profils particuliers, a été testée et validée avec des sociétés du secteur des transports à travers l’Europe, en vue d’être adressée aux opérateurs de transport, aux planificateurs publics et aux employeurs du secteur des transports. L’équipe a rédigé un livre blanc présentant les actions clés pour un système de transport plus inclusif, ainsi que des recommandations spécifique aux voitures autonomes. Des lignes directrices pour les programmes d’études et des protocoles de responsabilité sociale des entreprises (RSE) ont également été élaborés afin d’accroître le nombre d’emplois féminins dans ce secteur.

Besoins, obstacles et opportunités liés au transport

DIAMOND s’est concentré sur trois domaines clés ayant un impact sur l’engagement des femmes dans les transports publics: la capacité à répondre aux besoins de mobilité de base, l’accessibilité physique et financière, et la sûreté et la sécurité. L’équipe a effectué une collecte de données qualitatives et quantitatives à travers l’Europe sur la diversité et les aspects sensibles au genre, axée sur: les chemins de fer et les transports en commun multimodaux, les véhicules autonomes, les services de partage de vélos, parallèlement à la RSE et à l’emploi. Les données relatives aux usagers des transports, recueillies à partir de plus de 1 000 enquêtes sur site à Barcelone, Dublin, Varsovie et Paris, ont été combinées à une analyse des messages liés à la satisfaction des options de transport publiés dans les réseaux sociaux. Ces données ont été complétées par des observations in situ des infrastructures de transport. Des groupes de discussion et des ateliers ont également été organisés et, dans l’étude de cas consacrée aux véhicules autonomes, un simulateur de conduite a été mis au point pour mieux comprendre les besoins des femmes. L’une des principales conclusions est que, pour les femmes, se sentir en sécurité à tout moment constitue une condition essentielle pour continuer à utiliser les transports en commun. «En outre, nous avons constaté que la sûreté et la sécurité étaient particulièrement importantes pour les femmes appartenant à des groupes à faibles revenus et à des minorités ethniques – les groupes les plus dépendants des transports en commun», explique Maria Chiara Leva, responsable de la diffusion de DIAMOND et chargée de cours à l’Institut de technologie de Dublin. L’équipe a également constaté que devoir voyager avec des personnes dépendantes incite souvent les femmes à se tourner vers d’autres moyens de transport, principalement les voitures privées.

Une approche à plusieurs volets

DIAMOND contribue directement à l’initiative Les femmes dans les transports – Plateforme de l’UE pour le changement de la Commission européenne, lancée en 2017 pour échanger les bonnes pratiques qui renforcent l’emploi des femmes et l’égalité des chances dans le secteur des transports. Ayant opté pour une approche de logiciel en tant que service en libre accès pour la boîte à outils DIAMOND, l’équipe est désormais en pourparlers avec des partenaires potentiels en vue de sa commercialisation. «Avec seulement 22 % des 11 millions d’emplois du secteur européen des transports occupés par des femmes, cette boîte à outils apporte à l’industrie une plateforme conviviale permettant de recueillir des données sur les niveaux d’inclusion professionnelle et de faire ainsi des choix stratégiques pour améliorer les choses», ajoute Francisco Santarremigia, directeur technique du partenaire du projet AITEC et coordinateur technique de DIAMOND. Tous les documents produits par DIAMOND sont désormais disponibles sur le site web du projet.

Mots‑clés

DIAMOND, transport, femmes, mobilité, sûreté, sécurité, voiture, soins

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application