Skip to main content

Integrated Multimodal Airport Operations for Efficient Passenger Flow Management

Article Category

Article available in the folowing languages:

Placer le passager au centre de la mobilité multimodale

À l’heure où les aéroports se transforment en plateformes de transport, l’IA peut aider à cartographier le parcours des passagers, ouvrant ainsi la voie à une expérience de voyage transparente et durable.

Transports et Mobilité

L’aéroport de demain sera plus qu’un simple lieu d’atterrissage et de décollage. Il fera office de plaque tournante au sein d’un système de mobilité multimodal qui intégrera l’ensemble des transports, des trains, des avions et des automobiles aux taxis volants et aux services de covoiturage, en passant par les connexions dites du «dernier kilomètre». Le passager sera au centre de ce système. «Le problème des systèmes de transport existants, c’est que le passager est bien trop souvent traité comme un élément secondaire», explique Ricardo Herranz, directeur général de Nommon Solutions and Technologies. «Le secteur doit plutôt adopter une approche de la mobilité centrée sur le passager, où le voyage de ce dernier représente l’épine dorsale sur laquelle l’ensemble du réseau de transport est construit.» Financé dans le cadre de l’entreprise commune SESAR, un partenariat public-privé mis en place pour moderniser le système de gestion du trafic aérien européen, le projet IMHOTEP (Integrated Multimodal Airport Operations for Efficient Passenger Flow Management) est le fer de lance d’un effort visant à concrétiser un tel système. «Dans notre vision, les aéroports sont appelés à devenir des nœuds de connexion multimodaux, où les passagers profiteront d’une expérience de voyage porte à porte transparente, durable et résiliente», ajoute Ricardo Herranz. Pour donner vie à cette ambition, le projet développe les plateformes et services interconnectés qui permettront une collaboration en temps réel entre les aéroports et les transports terrestres. Cela se traduira par une gestion plus efficace des flux de passagers.

Des modèles de transport et des outils de décision flexibles

Pour créer une expérience centrée sur le passager, il faut d’abord savoir en quoi consiste son voyage et comment il utilisera un réseau multimodal pour l’effectuer. «Notre projet exploite des données provenant de diverses sources pour reconstituer l’ensemble du parcours du passager, de la porte au terminal et vice versa», explique Ricardo Herranz. Le projet exploite des données collectées à partir d’appareils mobiles personnels et de capteurs numériques. Ces données sont ensuite introduites dans un ensemble d’algorithmes capables de reconstituer les flux de passagers en temps réel, pour différentes étapes du voyage. Les résultats de ce processus sont fournis sous la forme de journaux d’activité et de voyage. Ces journaux peuvent être utilisés pour calibrer des modèles prédictifs capables de prévoir l’évolution à court terme des performances des aéroports et des transports terrestres. «Nous avons également développé un ensemble de modèles prédictifs et d’outils d’aide à la décision permettant de prévoir l’évolution du flux de passagers au cours d’une journée d’exploitation typique», indique Ricardo Herranz. «Ces modèles assurent une appréciation commune de la situation entre tous les modes de transport, une prise de décision coordonnée et des services améliorés d’information aux passagers.» Un autre résultat important du projet est un concept d’opérations visant à tirer pleinement profit de ces outils en incluant les parties prenantes du secteur des transports terrestres dans la prise de décision collaborative de l’aéroport.

Une feuille de route pour les futures recherches dans le domaine des transports

Selon Ricardo Herranz, l’élaboration d’un modèle intégré capable de prédire le comportement des passagers aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’aéroport a constitué un défi de taille. «Nous sommes très fiers d’annoncer que le projet IMHOTEP a réussi à apporter une solution à ce casse-tête», déclare-t-il. En s’appuyant sur cette méthodologie, l’équipe du projet mène des études de cas dans les aéroports de London City (Royaume-Uni) et de Palma de Majorque (Espagne). Ces études, réalisées en collaboration avec les aéroports et les opérateurs de transport terrestre tels que Transport for London et EMT Palma, évalueront les avantages de l’utilisation des solutions IMHOTEP dans divers scénarios. «Ces études serviront de feuille de route pour les recherches futures, dans le but de faire évoluer la technologie d’IMHOTEP vers des niveaux de maturité plus élevés et de concrétiser sa transition vers la recherche industrielle SESAR», conclut Ricardo Herranz.

Mots‑clés

IMHOTEP, transport, passager, multimodal, mobilité, aéroports, algorithmes, durable, voyage, transport terrestre, modèles prédictifs

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application