Skip to main content

Article Category

Results Pack

Article available in the folowing languages:

Fournir une automatisation intelligente et digne de confiance au secteur européen de l’aviation

L’intelligence artificielle ouvre la voie à des applications capables d’apprendre de manière autonome et de prodiguer des conseils concernant des problèmes complexes qui se posent dans divers secteurs. L’aviation ne fait pas exception.

Économie numérique
Transports et Mobilité
Changement climatique et Environnement

L’intelligence artificielle (IA) existe depuis plus de 60 ans, mais c’est au cours des dernières années qu’elle est devenue une technologie transformatrice grâce aux progrès exponentiels de la puissance de calcul, de la disponibilité des données et de la généralisation des réseaux de dispositifs. Le secteur de l’aviation s’intéresse de près au potentiel de l’IA et de ses sous-ensembles, tels que l’apprentissage automatique et l’apprentissage profond, en vue de développer des outils intelligents de maintenance, d’ingénierie et de pronostic, des applications permettant de rationaliser les processus commerciaux, les chaînes d’approvisionnement et les services à la clientèle, et bien plus encore. La gestion du trafic aérien (ATM pour «air traffic management») fait office de candidat idéal pour une intégration plus poussée de l’automatisation et du renforcement à l’aide de l’IA. Avec leurs procédures répétitives générant d’énormes quantités de données, l’aviation et l’ATM peuvent s’appuyer sur l’IA et sur des niveaux d’automatisation plus élevés en vue d’améliorer l’efficacité de leurs opérations à bien des égards et de permettre aux opérateurs humains de se concentrer sur les tâches critiques pour la sécurité. Les assistants numériques d’apprentissage automatique peuvent exploiter d’énormes quantités de données historiques pour aider les opérateurs humains à prendre les meilleures décisions possibles. Les places de marché automatisées peuvent aider les compagnies aériennes à établir des allocations de vols sans avoir à révéler des données tarifaires sensibles sur le plan commercial. Enfin, une meilleure compréhension des déplacements des passagers permet de mettre en place le cadre nécessaire pour assurer des voyages multimodaux fluides. Dans tous les secteurs, l’utilisation accrue de l’IA soulève d’importantes questions éthiques. Dans celui de l’aviation, la sécurité revêt une importance critique et l’humain se trouve au centre des préoccupations. Il est donc primordial que les solutions d’IA déployées dans cet univers soient compréhensibles et dignes de confiance. Une approche éthique de l’IA s’avère essentielle pour renforcer la confiance accordée par les citoyens au développement numérique, et pour parvenir à offrir un avantage concurrentiel aux entreprises européennes. L’entreprise commune SESAR 3 est un partenariat européen institutionnalisé entre des organisations issues des secteurs privé et public, conçu pour accélérer la mise en place du ciel numérique européen par le biais de la recherche et de l’innovation. Elle favorise l’expansion de l’IA dans le domaine de l’aviation et de l’ATM grâce à des recherches visant à élaborer des solutions d’IA innovantes, transparentes et fiables, appelées à soutenir les opérateurs humains. Ce Results Pack met à l’honneur les avancées récentes réalisées par 15 projets bénéficiant d’un financement de l’UE dans le cadre de l’entreprise commune SESAR 3. Les projets présentés portent sur toutes les phases de vol, de la planification stratégique et pré-tactique aux opérations tactiques proprement dites. Grâce à l’application de l’apprentissage automatique, de l’apprentissage profond et de l’analyse des mégadonnées, menée avec le soutien conjoint des secteurs privé et public, l’industrie aéronautique de l’UE sera en mesure d’aller au-delà de la complexité du système existant, en le rendant plus évolutif, économiquement durable, écologiquement efficace et résilient. En plaçant le passager au centre de l’expérience aérienne, IMHOTEP et TRANSIT aident les gestionnaires à transformer les aéroports en centres de transport multimodaux, tandis que AICHAIN, SIMBAD et SlotMachine cherchent à prévoir, éviter et atténuer les retards. La confiance accordée aux solutions d’IA revêt une importance cruciale pour assurer leur adoption par l’industrie. ARTIMATION, FARO, MAHALO et TAPAS contribuent tous à améliorer la transparence et la résilience des systèmes ATM automatisés. Les projets ALARM et ISOBAR permettent quant à eux de réduire les perturbations causées par les intempéries violentes et autres dangers aériens. Les initiatives AISA et HAAWAII ont mis au point des assistants d’IA capables d’aider les gestionnaires ATM, tandis que SafeOPS a cherché comment intégrer au mieux les apports de l’IA dans leurs flux de travail. Enfin, SINAPSE s’est intéressé aux solutions d’IA visant à protéger les communications du trafic aérien contre les cyberattaques.