Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Quelle forme prendra le marché européen de l’électricité?

Une fiche d’information récemment publiée présente des propositions de solutions à la crise énergétique actuelle.

Changement climatique et Environnement
Énergie

Les prix du gaz et de l’électricité en Europe ont atteint des niveaux record en 2021, et ont de nouveau grimpé en flèche en 2022 après l’invasion de l’Ukraine par la Russie. La crise des prix de l’électricité a amené beaucoup de gens à réaliser que le marché actuel de l’électricité ne fonctionne plus de manière optimale, ouvrant ainsi la voie à un débat politique sur son avenir. Le projet GeoSmart, financé par l’UE, a publié une fiche d’information donnant un aperçu de la réforme du marché de l’électricité en temps de crise. La fiche d’information peut être téléchargée via un lien fourni sur le site web du projet. La fiche d’information décrit comment, en réponse à la crise des prix de l’électricité, certains États membres (d’abord l’Espagne, puis la Grèce, la France et l’Italie) ont demandé la suspension ou l’adaptation de certaines règles du marché de l’électricité. Comme l’indique la fiche d’information, lors d’une réunion du Conseil européen tenue en mars 2022, le Conseil a invité la Commission européenne à «poursuivre rapidement les travaux sur l’optimisation du fonctionnement du marché européen de l’électricité – y compris l’effet des prix du gaz sur celui-ci – afin qu’il soit mieux préparé à résister à la volatilité excessive des prix à l’avenir, à fournir de l’électricité à un prix abordable et à s’adapter pleinement à un système énergétique décarboné, tout en préservant l’intégrité du marché unique, en maintenant les incitations à la transition écologique, en préservant la sécurité d’approvisionnement et en évitant les coûts budgétaires disproportionnés».

Des solutions politiques

Les prix de l’énergie devraient rester élevés jusqu’en 2024/2025. Par conséquent, la seule solution consiste à développer massivement les technologies de production d’électricité et de chaleur à partir de sources renouvelables, tout en renforçant les mesures d’économie d’énergie et en fixant des prix qui reflètent la valeur de chaque source. Toutefois, comme l’indique la fiche d’information, «jusqu’à présent, les politiques se sont éloignées de ces solutions». De nombreux États membres sont partis du principe qu’il n’y avait aucun problème, affirmant que le marché de l’électricité fonctionne bien tel qu’il est. D’autres estiment que la manière dont il est structuré est en partie responsable de la flambée des prix et ont demandé des mesures telles que le plafonnement des prix et la taxation des bénéfices exceptionnels afin de garantir que la crise ne profite pas uniquement aux producteurs d’électricité. Une autre solution, proposée par la Grèce, consiste à diviser «le marché de l’électricité entre un marché avec des sources neutres en carbone rémunérées sur la base de CFD et un marché avec une formation des prix basée sur les enchères pour les autres générateurs, notamment les combustibles fossiles».

Les propositions de la Commission

La fiche d’information présente également un certain nombre de propositions de la Commission. Il s’agit notamment d’une réduction coordonnée de la demande pendant les heures de pointe, d’un plafonnement des revenus pour les technologies à faible coût telles que les énergies renouvelables, le nucléaire et le lignite, et d’une taxe de solidarité sur les entreprises de combustibles fossiles. En outre, la Commission propose d’élargir la boîte à outils des prix de l’énergie pour «autoriser pour la première fois des prix réglementés de l’électricité inférieurs aux coûts et étendre les prix réglementés pour qu’ils couvrent également les PME». La fiche d’information GeoSmart (Technologies for geothermal to enhance competitiveness in smart and flexible operation) est complétée par quelques considérations clés pour les centrales géothermiques dans le contexte d’une réforme du marché de l’électricité. Le projet se termine en 2024. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet GeoSmart

Mots‑clés

GeoSmart, électricité, marché de l’électricité, prix de l’électricité, crise énergétique, géothermie

Articles connexes