CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS

Article Category

Article available in the following languages:

Un banc d’essai pour vos solutions de produits biosourcés

Vous souhaitez rendre vos produits plus durables? Un nouveau banc d’essai d’innovation ouverte peut contribuer au développement de nouveaux matériaux biosourcés pour remplacer leurs équivalents à base de pétrole.

Changement climatique et Environnement icon Changement climatique et Environnement
Technologies industrielles icon Technologies industrielles

Le projet INN-PRESSME, financé par l’UE, a mis au point un banc d’essai d’innovation ouverte (OITB pour «open innovation test bed») afin de promouvoir des processus industriels efficaces pour remplacer le plastique fossile présent dans les produits par des matériaux biosourcés à base de nanotechnologies. Les PME et les entreprises européennes qui cherchent à développer des solutions durables dans les secteurs de l’emballage, de l’énergie, du transport et des biens de consommation sont invitées à soumettre leurs propositions dans le cadre du deuxième appel ouvert du projet. «L’utilisation de matériaux biosourcés, fabriqués à partir de sources biologiques, comme les plantes, en tant qu’alternatives durables aux matériaux fossiles se répand dans différentes industries, y compris l’emballage, le transport et les biens de consommation», déclare la Dre Ulla Forsström du Centre de recherche technique VTT de Finlande, coordinateur du projet INN-PRESSME, dans un article publié sur le site «Innovation News Network». «L’objectif principal du projet consiste à mettre au point de nouvelles solutions durables et recyclables basées sur le bioplastique ou à créer des alternatives à base de fibres qui peuvent être recyclées avec d’autres matériaux à base de fibres. Parmi ces matériaux biosourcés figurent des polymères biodégradables et non biodégradables. Le secteur des polymères biosourcés ne cesse de se développer. Les plantes constituent une importante matière première biosourcée en même temps que l’une des principales “usines” de matériaux techniques.» L’OITB permet de convertir les matières premières et de développer et valoriser les matériaux. Il propose également des services techniques et commerciaux, notamment l’évaluation de l’écoconception et de l’économie circulaire, la caractérisation et les études de nanosécurité, le soutien au financement ainsi que des conseils en matière de certification des produits. Entre 12 et 15 concepts d’innovation seront sélectionnés dans le cadre de l’appel ouvert. Les candidats retenus pourront accéder à 16 lignes pilotes de pointe dans toute l’Europe. Au cours du projet, ces lignes pilotes seront modernisées et équipées de fonctionnalités de contrôle des processus et de la qualité en ligne.

Neuf cas de démonstration

Les performances des matériaux améliorés seront testées dans neuf cas d’essai à l’échelle réelle. Les quatre cas de démonstration dans le secteur de l’emballage porteront sur: des étiquettes adhésives intelligentes et biosourcées destinées aux aliments et aux cosmétiques; des sachets thermosoudables à maintien vertical à base de fibres avec une haute performance de barrière; des boîtes biosourcées avec de la mousse biologique; et des tubes biosourcés pour les cosmétiques. Les trois cas de démonstration dans le secteur de l’énergie et des transports porteront sur: des composants automobiles biosourcés munis de nanofonctionnalités; des pièces automobiles biosourcées en tant que composants structurels ou esthétiques; et des ultracondensateurs biosourcés. «Jusqu’à un quart de la masse d’une voiture moderne de taille moyenne, qui avoisine les 1 100 kg, est aujourd’hui composé de matériaux polymères: la carrosserie, le revêtement intérieur (portes), le tableau de bord, les garnitures latérales, les sièges, la protection contre les chocs et bien d’autres choses encore», explique Ulla Forsström. «C’est pourquoi INN-PRESSME s’intéresse également à ce sujet. En plus des éléments imprimés en 3D, le projet entend développer des matériaux durables destinés aux composants structurels et esthétiques en s’appuyant sur la technologie de moulage par injection couramment utilisée.» Les deux derniers cas de démonstration portent quant à eux sur des biens de consommation: des chaussures fongicides à haute performance, résistantes à l’usure et entièrement biosourcées; et des articles de sport biosourcés dans lesquels le matériau actuel est remplacé par une mousse biologique solide et antimicrobienne. La date limite de dépôt des candidatures pour l’appel ouvert INN-PRESSME (open INNovation ecosystem for sustainable Plant-based nano-enabled biomateRials deploymEnt for packaging, tranSport and conSuMEr goods) est le 15 juin 2023. Vous trouverez plus d’informations ainsi que les lignes directrices pour les candidatures sur le site web du projet. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet INN-PRESSME

Mots‑clés

INN-PRESSME, biosourcé, nano, matériau, matériau biosourcé, durable, emballage, biens de consommation, énergie, transport

Articles connexes