Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un nouveau logiciel aide à tester les matières molles condensées

Un nouveau logiciel en cours de développement en Allemagne simplifiera beaucoup les contrôles des matières molles condensées et réduira considérablement le coût de cette procédure.

Économie numérique

Les matières molles condensées, comme les shampooings que nous utilisons et certains aliments que nous mangeons, font partie de notre quotidien. Après la production, elles doivent être testées pour contrôler leurs réactions, leurs propriétés électrostatiques, leurs effets de surface, etc. avant d'être commercialisées. Auparavant, ces essais ne pouvaient être effectués qu'à l'aide de programmes sophistiqués et coûteux, qui s'appliquaient aux analyses soit à l'échelle de la molécule, soit à la macroéchelle. Il apparaît toutefois de plus en plus que les analyses aux niveaux microscopiques et macroscopiques ne permettent pas l'étude optimale des matières molles condensées, pour laquelle il convient de travailler à méso-échelle, soit généralement entre 10 et 1000 nanomètres, c'est-à-dire à mi-chemin entre ce qu'on ne peut analyser qu'au microscope et ce qu'on peut voir à l' oeil nu. MESODYN, le logiciel qui vient d'être développé, aidera à réduire cet écart en prévoyant la taille des structures à ce niveau intermédiaire, en la décrivant en termes mathématiques et en programmant l'ordinateur pour effectuer le travail le plus difficile. De nouvelles techniques informatiques de calcul ont été utilisées pour obtenir ce résultat à des coûts raisonnables, ce qui fait de MESODYN un outil précieux pour les industries chimiques et pharmaceutiques dans un avenir proche. Ce logiciel permettra un contrôle précis des matières molles condensées en même temps d'une économie de temps et d'argent.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application