Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Réseaux de communautés

Apparu en 1990, le World Wide Web était tout d'abord conçu comme un outil de connaissance et d'information au service de la communauté des chercheurs en physique. Ses fonctionnalités et les bénéfices en ligne dont il augurait ont accru sa popularité de façon exponentielle. Récemment, on a également pu constater un regain d'intérêt pour les communautés sur le Web, par exemple des personnes partageant les mêmes objectifs et/ou des informations courantes. Le projet actuel C-Web a permis de concevoir et développer un tel réseau de communautés. La technologie mise en oeuvre, générique et ouverte comble le fossé existant entre les données, les documents et les connaissances partagées par la communauté.

Économie numérique

Dans une très large mesure, l'Internet ou le World Wide Web est utilisé pour son réseau de services et sa fonction d'extraction d'informations. Pour leur grande majorité, les utilisateurs se rendent sur le Web pour récupérer des informations et du contenu. Ce sont tous des lecteurs passifs, mis à part quelques rares personnes créant de l'information sur un site Web. Même dans ce cas, le caractère passif demeure pour les autres sites. En comparaison, les réseaux de communautés gèrent la circulation de connaissances et de documents au sein de communautés à grande échelle, ouvertes et dont les membres partagent un ensemble de connaissances de base. Ces communautés peuvent rassembler des chercheurs scientifiques, des regroupements professionnels ou des organisations. Les utilisateurs de ces communautés sont tous actifs alors que ceux utilisant Internet sont en grande majorité des consommateurs d'informations et dans une moindre mesure des producteurs d'informations. Dans une communauté, tous les utilisateurs peuvent produire et partager des connaissances. Les unités de connaissance sont reliées entre elles par des liens sémantiques rendant la navigation et les opérations de requête plus efficaces. Le projet C-Web a permis de concevoir et développer une plate-forme générique basée sur des standards ouverts et distribuée comme un programme ouvert. Elle est dotée de la méthodologie et du savoir-faire nécessaires à la prise en charge des communautés. C-Web gère les types de ressources arbitraires récupérables à partir de bases de données hétérogènes et de référentiels d'informations. Les fonctionnalités innovantes de C-Web s'articulent autour de cinq axes principaux: la capacité à gérer l'édition de schémas comme un ensemble de classes ou de concepts et les liens qui les unissent. Un schéma C-Web peut être considéré comme l'ensemble des interconnexions requises entre les ensembles de connaissances d'une base de données documentaire. C-Web doit aussi gérer la création des ressources de base, car le rôle actif de l'utilisateur est très important. Le projet utilisera des protocoles de création déjà existants qui pourront être mis à niveau et étendus. Les opérations de requête se baseront sur des concepts significatifs, définis dans le modèle conceptuel de C-Web. La création de documents est l'une des fonctionnalités les plus originales du projet C-Web, car les informations extraites de différents référentiels peuvent être "fusionnées" dans un document créé de façon dynamique. La dernière fonctionnalité est la navigation. Grâce à la fonctionnalité de recherche, C-Web fournit les mêmes services que ceux d'une base de données dans laquelle les ressources d'information sont indexées à l'aide d'un système de métadonnées structuré et modulable. Le projet C-Web validera la plate-forme logicielle et la méthodologie développée au travers d'expérimentations conduites avec deux communautés différentes. Le projet est actuellement arrivé au terme de la première phase avec la publication de rapports techniques sur l'architecture système C-Web présentée.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application