Skip to main content

WonderWeb: Ontology Infrastructure for the Semantic Web

Article Category

Article available in the folowing languages:

Traitement avancé des informations et des connaissances

Les ontologies, utilisées en tant que vocabulaires partagés pour améliorer la récupération des informations ou pour contribuer à l'intégration des données, sont souvent développées par plusieurs chercheurs en parallèle. L'application réussie des ontologies dans ce type d'environnements incontrôlés, décentralisés et distribués nécessite une prise en charge substantielle de la gestion du changement.

Économie numérique

Selon l'idée qui sous-tend l'application d'ontologies à la gestion des informations, les ordinateurs peuvent exploiter les descriptions explicites de la signification des données sur les pages web pour traiter celle-ci de façon plus intelligente. Cependant, ni les données du web, ni les ontologies elles-mêmes ne sont permanentes et stables. Comment utiliser de façon efficace les ontologies pour la gestion informatique des informations? Voilà une question qui continue à préoccuper les chercheurs. L'application conjointe d'ontologies développées de façon indépendante dans un environnement dynamique dans lequel elles changent avec le temps est un défi encore plus redoutable. Les travaux de recherche effectués dans le cadre du projet WONDERWEB ont porté notamment sur la mise au point d'un cadre à base de composants pour accompagner l'évolution des ontologies. La description des principes mécaniques de ce qu'on appelle le web sémantique et l'analyse des pratiques actuelles de gestion du changement ont débouché sur un certain nombre de directives pour la conception d'un tel cadre. Pour permettre aux différents outils utilisant ce cadre de partager la majeure partie de l'ontologie, un méta-modèle de changement d'ontologie précisant un grand nombre de changements a été défini d'entrée de jeu. Le jeu d'opérations de base est essentiellement le «langage commun» partagé par les outils pour représenter les changements ou pour enrichir les informations figurant dans un formalisme à l'aide de celles figurant dans un autre. Pour définir des changements standard, on a utilisé le méta-modèle de deux formalismes de représentation d'ontologies bien connus, en l'occurrence le formalisme OKBC (pour Open Knowledge Base Connectivity, ou connectivité aux bases de connaissances ouvertes) et le formalisme OWL (pour Web Ontology Language, ou langage d'ontologies web). Ces changements consistaient en des additions, des suppressions ou des modifications précises de la définition d'un concept, d'une propriété ou d'une ontologie dans son ensemble. Enfin, l'ontologie des changements apportés aux formalismes OKBC et OWL a été étendue à un langage de spécification général. L'objectif final de ce langage de spécification est de fournir un vocabulaire et une syntaxe permettant de spécifier de façon précise les changements d'ontologies. De plus, les changements ont été regroupés dans des opérations composites qui effectuent plusieurs modifications en une seule fois. Le niveau de précision d'une spécification de changement peut varier, selon que l'on choisit des opérations composites ou simples. Pour démontrer le caractère utilisable de ce cadre, on a intégré certains de ses éléments dans des outils automatiques afin d'effectuer des études théoriques et pratiques.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application