Skip to main content

From river catchement areas to the sea : a comparative and integrated approach to the ecology of mediterranean coastal zones for sustainable management

Article Category

Article available in the folowing languages:

Système d'alerte précoce en cas de détérioration des plages

Les scientifiques participant au projet à financement européen MEDCORE ont surveillé les changements affectant l'environnement des plages méditerranéennes. À l'aide d'une technique de mesure à base de bioessais, les chercheurs ont testé la variation du comportement de la crevette commune. Les résultats obtenus semblent indiquer aux gestionnaires du littoral où et quand les plages commencent à se détériorer.

Changement climatique et Environnement

Le profilage de plage est une méthode habituelle de surveillance de l'érosion des plages. Cependant, le problème de cette méthode est qu'elle ne fournit qu'un aperçu fugace des choses car elle dépend des changements saisonniers, climatiques et de marées. Les crustacés sont extrêmement sensibles aux changements de l'environnement, si bien que toute modification de leur comportement peut constituer un signal d'alerte potentiel. Toute déviation par rapport aux schémas établis peut être le signe qu'il importe de protéger des lignes côtières rendues vulnérables. Ces recherches se sont appuyées sur l'hypothèse selon laquelle «les animaux qui vivent sur la plage en connaissent les tendances évolutives et réagissent en conséquence». Les chercheurs ont effectué des expériences sur différentes plages de la Méditerranée, y compris en Toscane méridionale et sur la côte méditerranéenne du Maroc. Sur la plage italienne, les chercheurs ont examiné l'orientation des crevettes. Quatre points, séparés d'un kilomètre, ont été étudiés et comparés simultanément, notamment en ce qui concerne la distribution des crevettes. Les équipes se sont aperçues qu'au point érodé du littoral, les crevettes étaient plus dispersées. Sur la plage marocaine, les équipes ont effectué le même test. Cette fois, les chercheurs ont trouvé que les différences d'orientation correspondaient aux différentes utilisations de la plage. Les scientifiques ont conçu l'étude de façon à ce que les gestionnaires du littoral puissent la mettre en œuvre à moindre prix et obtenir des résultats de façon simple et rapide. Cela signifie que les autorités peuvent intervenir avant que les détériorations dont souffrent les plages ne deviennent irréversibles. Par l'application de mesures restrictives favorables au respect des équilibres naturels sur les plages, cette étude contribue à un tourisme durable. L'équipe de recherche poursuit ses tests afin d'évaluer les impacts environnementaux sur différentes côtes de l'Atlantique, du Pacifique et de la Baltique, où elle entend collaborer avec des équipes locales d'écologistes.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application