Skip to main content

Functional connectivity of developing hippocampal networks: characterization of “circuit-hubs”

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les spécialistes du cerveau pensent différemment

Des scientifiques européens ont maintenant confirmé que les réseaux neuronaux cérébraux fonctionnent de la même façon que les centres aériens ou Internet avec des nœuds de distribution de l'activité cérébrale.

Santé

Une équipe de chercheurs s'est réunie pour prouver un point (en réalité, plusieurs). Ils ont tout d'abord confirmé ce qu'ils suspectaient: à savoir que lorsque l'on réunit autour d'un projet différentes disciplines scientifiques comme les mathématiques et la neurobiologie, on obtient souvent des résultats intéressants et innovants. Les partenaires du projet européen Circuit-Hubs («Functional Connectivity of developing hippocampal networks: characterisation of circuit-hubs») ont élaboré une théorie sur le fonctionnement des réseaux neuronaux. Pour prouver leur hypothèse, les chercheurs se sont tournés vers le monde extérieur en utilisant des techniques d'imagerie dynamique de pointe, plutôt que des microscopes. L'idée de ces scientifiques était que «les activités synchrones du réseau neural» dépendaient de profils bien spécifiques de connectivité. Ils ont notamment essayé de prouver l'existence de ce que l'on appelle les réseaux «sans échelle», constitués de cellules à forte connectivité, capables de transmettre rapidement l'information aux réseaux neuronaux en développement de l'hippocampe. Leurs efforts ont été récompensés. «Notre hypothèse s'est révélée correcte et notre projet a démontré pour la première fois l'existence de ces nœuds neuronaux à forte connectivité ou hubs» ont souligné les partenaires du projet. Plus précisément, en utilisant des techniques sensibles d'imagerie, ils ont réussi à reconstruire la dynamique temporelle du réseau neuronal et à identifier ces cellules superconnectées, capables d'orchestrer son activité oscillatoire. Les chercheurs ont également caractérisé les propriétés fonctionnelles des cellules superconnectées; il s'agit spécifiquement de neurones libérant du GABA (un neurotransmetteur du cerveau) qui se sont apparemment développés de façon précoce. Ils ont de plus démontré que la recherche sur le cerveau pouvait profiter d'une approche multidisciplinaire et de différentes formes de pensée regroupant les mathématiques, la physique et la neurobiologie, une stratégie qui va bien au-delà de la seule neurobiologie du développement.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application