Skip to main content

Foresight of Evolving Security Threats Posed by Emerging Technologies

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les risques de sécurité associés aux technologies émergentes

La plupart des technologies sont conçues dans de bonnes intentions, mais les conséquences peuvent être graves si elles tombent dans de mauvaises mains. Des chercheurs européens ont étudié les risques éventuels des technologies émergentes.

Économie numérique
Sécurité

Les progrès en science et en technologie peuvent servir à des fins malveillantes: les pirates informatiques peuvent causer des perturbations majeures, alors que des bioterroristes pourraient lâcher un virus mortel dans la population. Le projet FESTOS (Foresight of evolving security threats posed by emerging technologies), financé par l'UE, avait pour objectif d'identifier et d'évaluer les risques découlant de l'utilisation malveillante des nouvelles technologies, afin de proposer des méthodes pour y faire face. Les membres du projet se sont attachés à déceler les nouvelles tendances et les nouveaux moteurs des changements à l'horizon des deux prochaines décennies. Ils se sont intéressés à 80 technologies en robotique, technologies de l'information et de la communication (TIC), nouveaux matériaux, nanotechnologies et biotechnologies. Les chercheurs ont également mené des entretiens avec des parties prenantes issues d'organisations antiterroristes, de la police et de la sécurité intérieure. L'analyse s'est complétée d'une enquête mondiale auprès des experts, pour obtenir des informations sur les risques et la gravité d'un usage malveillant de ces technologies. Le projet Festos a défini trois grandes catégories de menaces potentielles : des perturbations malveillantes (comme le brouillage des communications); un accès plus facile à des technologies jusque-là réservées à l'armée ou aux autorités (comme un détecteur de signaux); et le détournement à des fins malveillantes de technologies bénignes (comme des robots jouets). Par ailleurs, le projet Festos a engagé des discussions avec les différents acteurs sur la manière d'éviter que des connaissances ne tombent dans de mauvaises mains. Ce sujet très controversé implique un compromis entre la sécurité, les droits de l'homme et la liberté de créer des connaissances. Le projet a développé des directives et recommandations politiques pour sensibiliser les décideurs et susciter la création de connaissances sur les futures menaces liées aux nouvelles technologies. Les résultats de FESTOS ont révélé que certaines menaces sont plus probables que d'autres et ont catégorisé ces menaces en fonction de la sévérité de leurs effets attendus. L'analyse a également mis en évidence des menaces moins probables mais très graves. La diffusion des résultats finaux s'est faite lors d'un atelier à Bruxelles en Belgique, où les résultats ont été présentés afin d'obtenir des réactions et des recommandations. L'étude peut être utile pour préparer les décideurs aux éventuelles menaces futures découlant des technologies émergentes, et peut également contribuer à améliorer la coopération européenne en matière de recherche sur la sécurité.

Mots‑clés

Risques de sécurité, technologies émergentes, FESTOS, brouillage des communications, détecteurs de signaux, robots jouets

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application