Skip to main content

Integrated Laser Sensor for Exhaled Anaesthetic Agent Monitoring

Article Category

Article available in the folowing languages:

Perfectionner l'anesthésie

Une nouvelle technique de mesure des anesthésiants traditionnels dans le souffle du patient lors d'une chirurgie aidera les médecins à mesurer le dosage approprié et à éviter les complications.

Santé

Une anesthésie générale est souvent nécessaire avec une opération chirurgicale, mais il s'agit d'un aspect complexe de la chirurgie qui doit être attentivement suivi. Il est extrêmement important de surveiller les concentrations d'anesthésiants dans le flux sanguin du patient pendant l'opération. Le projet Intelsens, entièrement financé par l'UE, tente de développer une nouvelle manière de surveiller les niveaux de propofol du patient, l'un des anesthésiants les plus communs. Le projet propose un capteur de gaz pour identifier les niveaux de trace de l'anesthésiant dans le souffle du patient. Actuellement, on évalue seulement l'efficacité de l'anesthésie induite par propofol en fonction des symptômes présentés par le patient. Il est impossible à l'heure actuelle de surveiller les niveaux de trace de propofol exhalés chez les patients, mais on pourrait pourtant améliorer le niveau de contrôle lors de son administration. L'équipe du projet a réussi à développer un nouveau concept de détection optique pour les niveaux de trace de propofol dans le souffle. On s'attend à ce que la qualité des soins de santé soit améliorée grâce à une adaptation des dosages en fonction des besoins de chaque patient, tout en réduisant le temps de rétablissement clinique et de soins postopératoires ainsi que les coûts connexes. Au moment de l'injection, propofol est transporté dans le flux sanguin et les traces du médicament apparaissent dans le souffle exhalé. Dans des études de faisabilité médicales fondées sur la spectrométrie de masse et la chromatographie en phase gazeuse, le volume de propofol en parties par milliards a été estimé dans le passé mais les techniques se sont révélées non appropriées pour la chirurgie. Après plusieurs tests à l'aide de rayons ultraviolets et infrarouge pour mesurer le propofol, l'équipe a élaboré la stratégie la plus optimale pour la détection optique du médicament. La technologie repose sur ce que l'on appelle la spectroscopie photoacoustique (PAS), qui mesure l'absorption UV. L'excitation laser a également été utilisé dans le processus, et un équipement performant a été développé et perfectionné. Le projet a prouvé la validité sans conteste de ce concept grâce à une collaboration active entre physiciens, ingénieurs chimiques, professionnels de la santé et développeurs de systèmes médicaux commerciaux. Les résultats ont attiré l'attention d'autres instituts de recherche et de fabricants de systèmes industriels. Un projet de suivi visera à l'évaluation clinique de la technique PAS pour un suivi en ligne du taux de propofol chez les patient soumis à une opération chirurgicale. Ces techniques innovantes ont également montré leur potentiel intéressant au-delà de leur application actuelle dans des domaines tels que la détection de gaz traces atmosphériques, le diagnostic des maladies par le souffle exhalé, la surveillance des processus industriels et la détection de polluants en phase liquide.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application