Skip to main content

Prevalence, 1-year incidence and symptom severity of mental disorders in the elderly: Relationship to impairment, functioning (ICF) and service utilisation

Article Category

Article available in the folowing languages:

La maladie mentale chez les personnes âgées

La maladie mentale chez les personnes âgées

Santé

Le projet MENTDIS_ICF65+ a impliqué six pays européens ou pays associés (Allemagne, Israël, Italie, Espagne, Suisse et Royaume-Uni). Ce travail collaboratif avait pour objectif l'identification des seniors en attente de prestations de santé mentale et une sensibilisation du public sur cette question. Ces travaux ont été divisés en quatre étapes. La première étape s'est focalisée sur un effort global destiné à obtenir un outil d'évaluation adéquat pour les personnes âgées. Ce nouvel outil d'évaluation, CIDI65+ (CIDI, pour Composite International Diagnostic Interview) n'est pas aussi long que le questionnaire classique mais décomposé en un ensemble de questions plus courtes contenant des questions de sensibilisation spécifique pour chaque section. Cet instrument a ensuite été évalué sur 55 sujets âgés de 60 à 79 ans afin de déterminer sa fiabilité. Ces essais ont montré qu'il était en mesure de diagnostiquer certains troubles somatoformes d'humeur, d'anxiété et certains troubles obsessionnels-compulsifs (TOC) tout en étant capable d'évaluer le niveau de déficience mentale et de détresse. Au cours de la troisième phase, cet instrument a été utilisé sur 3 142 hommes et femmes âgées (de plus de 65 ans) vivant en milieu collectif afin de déterminer la prévalence de troubles mentaux. Dans la quatrième étape, un échantillon comprenant 2 368 personnes ayant déjà participé à la troisième phase a été réévalué afin d'obtenir le taux de prévalence à 1 an. La troisième phase a montré qu'environ la moitié des personnes âgées avait souffert de troubles mentaux pendant leur vie et qu'environ un tiers d'entre eux avaient souffert de symptômes psychologiques au cours de l'année écoulée alors qu'un quart souffrait actuellement de troubles mentaux. Les taux de prévalence se sont révélés plus élevés que ceux observés dans d'autres études épidémiologiques. Dans le même temps, les services de soins sont restés sous-utilisés, soulignant ainsi le besoin d'une nouvelle approche afin de sensibiliser la collectivité sur les actions possibles. L'étude de suivi à un an a montré que de nouvelles incidences de troubles mentaux pouvaient également survenir à un âge avancé. Ces résultats soulignent la nécessité de mettre en œuvre des services de soins spécialisés en santé mentale pour les personnes âgées dans toute l'Europe. Des campagnes de sensibilisation devraient par ailleurs être prises pour sensibiliser le public, diminuer la stigmatisation de ces troubles et améliorer l'accès aux services de santé mentale.

Mots‑clés

Santé mentale, services de santé, seniors, instrument d'évaluation, troubles mentaux, campagne de sensibilisation

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application