Skip to main content

Allochronic and ecological models of sympatric speciation of plam trees on a small isolated island

Article Category

Article available in the folowing languages:

Résoudre les mystères de l'évolution

Le débat s'articule autour des nouvelles espèces et de leur capacité à former un groupe sans que la population ait été séparée par un type d'obstacle tel qu'une rivière ou une montagne. En outre, des différences suffisamment marquées pourraient-elles évoluer au sein d'une même population en vue de produire deux nouvelles espèces?

Changement climatique et Environnement

Ce phénomène, que l'on qualifie de spéciation sympatrique, pourrait être à l'origine des espèces étroitement liées des cichlidés, des poissons que l'on trouve dans certains lacs d'Afrique, des mouches des fruits et des palmiers. Le projet 2Models a testé plusieurs cas de figure afin d'expliquer l'émergence de deux espèces de palmiers sur l'île Lord Howe dans le Pacifique. Les modèles développés pendant le projet peuvent aider les scientifiques à comprendre les processus encourageant ou obstruant la spéciation sympatrique. L'île Lord Howe se trouve entre l'Australie et la Nouvelle Zélande et jouit d'une faune et flore uniques. Des scientifiques ont obtenu des données auprès de 400 arbres adultes et de palmiers et ont lancé une expérience de transplantation de graines. Une procédure expérimentale a été établie pour estimer la dispersion du pollen et des graines pour chaque espèce de palmier. Les chercheurs ont également développé une base de données contenant la position de tous les arbres adultes de deux espèces affiliées ainsi que des informations sur le type de sol sur lequel ils se développent dans toute l'île. On trouve l'espèce Howea belmoreana seulement sur les sols volcaniques; quant à l'autre espèce, Howea forsteriana, on la trouve sur des sols volcaniques et calcaires. Des données rassemblées lors de visites sur le terrain ont permis de développer un modèle fondé sur un algorithme de calcul rapide. Ce modèle inclut des composants qui expliquent l'évolution des périodes de floraison et le transfert de gènes par le biais de la dispersion de pollen et de graines. Les travaux de recherche menés par le projet 2Models fourniront des hypothèses à tester pour comprendre les processus menant à la spéciation sympatrique chez les plantes à fleur. Les travaux aideront l'UE à devenir un leader mondial de ce domaine scientifique important.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application