Skip to main content

Diagram Based Reasoning

Article Category

Article available in the folowing languages:

Pourquoi les schémas sont-ils d'excellents outils de raisonnement ?

Les schémas sont très souvent utilisés pour expliquer un processus de raisonnement. Des chercheurs financés par l'UE, ont voulu savoir pourquoi les schémas étaient si efficaces pour transmettre l'information et soutenir un raisonnement.

Santé

Malgré leur utilisation quasi permanente dans la transmission de l'information et comme support de raisonnement, il n'existe, à ce jour, aucun consensus permettant d'expliquer pourquoi un schéma est aussi efficace pour ces tâches. Dans le cadre du projet DBR («Diagram based reasoning»), des scientifiques français ont mis en évidence les avantages des schémas sur une représentation purement orale, en insistant sur le fait que leurs conclusions auront des conséquences immédiates d'une grande portée sur les techniques éducatives. Pour arriver à ses conclusions, l'équipe de recherche du projet DBR a effectué une série d'expériences dont une analyse des différents schémas leur permettant d'élaborer un système de classification. Les schémas ont ainsi été divisés en deux catégories. Le premier groupe est composé de schémas dont l'utilisation est dite «statique»: l'utilisateur extrait simplement un élément d'information du schéma, c'est pourquoi de type de schéma favorise la mémoire. Le deuxième groupe comprend les schémas dont l'utilisation, plus attractive, est dite «dynamique» et où l'utilisateur interagit avec une information du schéma et, ce faisant le modifie ou le «manipule». À l'intérieur de ces deux catégories, les chercheurs du projet DBR font également une distinction entre les différents schémas en fonction du degré de correspondance entre la représentation en diagramme particulière et la structure des données transmises. Les chercheurs ont ensuite quantifié cette correspondance : les descriptions linguistiques ont, par exemple, été classées comme ayant un degré de correspondance voisin de zéro alors que les images scientifiques présentent un très haut degré de correspondance avec les données. D'autres expériences ont permis d'évaluer le potentiel déductif procuré par l'utilisation des schémas. L'équipe de recherche du projet DBR a montré que les dessins, à savoir des graphiques et des croquis, amélioraient la performance cognitive d'une personne quand elle répondait à des questions impliquant un raisonnement visuo-spatial sur des objets non-manipulables. Les chercheurs en concluent donc que l'utilisation des images en matière d'éducation devrait être sérieusement étudiée.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application