European Commission logo
français français
CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS

MAGNETIC NANOPARTICLES COMBINED WITH SUBMICRONIC BUBBLES AND DYE FOR ONCOLOGING IMAGING

Article Category

Article available in the following languages:

De nouveaux diagnostics pour une détection précoce du cancer

L'observation des ganglions lymphatiques, qui sont des sentinelles de la métastase, est un important outil de détection et de diagnostic. Des scientifiques ont mis au point une nouvelle technologie pour améliorer la résolution des techniques d'imagerie et se passer des rayonnements ionisants.

Santé icon Santé

Le cancer vient au deuxième rang des causes de décès, après les maladies cardiaques. L'amélioration du pronostic dépend de la précocité du diagnostic et du classement des tumeurs. La détection et la cartographie des nœuds sentinelles sont essentielles à une biopsie efficace et minimaliste, ainsi que pour déterminer les étapes du cancer. Un tel nœud est le plus susceptible de contenir des cellules malignes si une tumeur a métastasé (s'étend à d'autres parties du corps). Les méthodes actuelles utilisent des substances radioactives et des rayonnements ionisants. Les techniques de détection et d'imagerie non radioactives soulèvent de plus en plus d'intérêt. Des scientifiques ont lancé le projet Nanomagdye («Magnetic nanoparticles combined with submicronic bubbles and dye for oncologing imaging») financé par l'UE pour mettre au point une nouvelle méthode de marquage biocompatible afin de cartographier les nœuds sentinelles. Les scientifiques ont d'abord cherché à concevoir ou modifier deux types de systèmes de nanoparticules. Le premier est constitué de nano-objets faits d'un cœur d'oxyde de fer sur lequel a été greffée une couche de colorants organique. Le second est une coquille organique dans laquelle ont été fixées des nanoparticules, des microbulles magnétiques. Ce système associe dans une même nanoparticule des propriétés optiques et magnétiques, permettant de détecter les nœuds sentinelles avec une haute résolution, sans utiliser de rayonnements ionisants. En outre, le comportement super-paramagnétique des nanoparticules d'oxyde permet d'utiliser l'imagerie par résonance magnétique avant l'opération. Les bulles magnétiques sont des marqueurs magnétiques mais aussi mécaniques. Le chirurgien peut en effet utiliser une sonde classique à ultrasons, après l'injection de la suspension de bulles, pour déterminer la zone de la peau mammaire donnant le meilleur accès aux ganglions lymphatiques concernés. Il n'existait cependant aucune sonde commerciale pour détecter les nœuds chargés de nanoparticules magnétiques. Afin de tester les nano-systèmes in vivo sur des rats, le projet a fabriqué une nouvelle sonde magnéto-optique, associant un détecteur de champ magnétique de type Fluxset avec un ou plusieurs bobinages générant un champ électromagnétique. Les travaux de Nanomagdye devraient améliorer l'imagerie des nœuds sentinelles et donc la détection du cancer et de ses étapes. En utilisant des nanoparticules biocompatibles combinant les marquages optique, magnétique et mécanique, le nouveau système devrait améliorer la résolution de la cartographie spatiale et se passer de rayonnements ionisants.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application