Skip to main content

Nanoscale Phenomena and Structures in Bulk and Surface Phases

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un institut bulgare dynamise ses capacités de recherche

La recherche de pointe dans les phénomènes et les structures à l'échelle nanométrique exige une collaboration à l'échelle de l'UE ainsi que de meilleurs équipements de recherche. Un projet financé par l'UE a aidé un institut de recherche bulgare à réaliser d'importants progrès dans ces deux domaines.

Technologies industrielles

Le projet Nanophen («Nanoscale phenomena and structures in bulk and surface phases») cherchait à améliorer et renforcer les capacités de recherche de l'institut de chimie physique de l'académie des sciences de Bulgarie (IPC-BAS) dans le domaine des phénomènes à l'échelle nanométrique pour les phases bulk et de surface. Le projet visait ainsi à faire progresser l'impact des nanotechnologies dans le développement scientifique et économique du pays. Les objectifs comprenaient une collaboration étendue avec des institutions similaires dans les États membres, la mise en place de réseaux stables, et une meilleure participation aux initiatives de l'Espace européen de la recherche (EER) et du programme-cadre. Les activités visaient à former un solide groupe de jeunes chercheurs hautement qualifiés et à améliorer le niveau technique de l'équipement scientifique de l'IPC-BAS, présentant un intérêt tout particulier pour la région. Les objectifs de Nanophen ont été atteints grâce à l'échange de scientifiques et d'expertise dans le cadre de visites de recherche en dehors et au sein de la Bulgarie, ainsi que dans le cadre d'évènements scientifiques internationaux (une conférence, trois ateliers et deux rencontres d'experts). Les résultats du projet ont amélioré la qualité et la portée des activités de recherche de l'IPC-BAS. Ils ont également permis d'élaborer un nouveau concept pour coupler la formation pratique pluridisciplinaire et les connaissances fondamentales dans le domaine des phénomènes à l'échelle nanométrique. Les actions de soutien mises en œuvre durant le projet ont aussi mis l'accent sur la création d'opportunités d'emploi et l'amélioration des conditions de travail, ainsi que sur la lutte contre la fuite des cerveaux concernant les jeunes chercheurs bulgares. Le résultat le plus important est que l'IPC-BAS est plus proche d'être considéré comme un centre européen de recherche et de formation de haut niveau dans le domaine des nanosciences et des matériaux nanostructurés. Les nouvelles capacités scientifiques de l'institut ont inspiré d'autres initiatives pour dynamiser ses travaux, ses collaborations et sa participation aux programmes financés par l'UE.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application