CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR

Towards the next generation of the Geological Time Scale for the last 100 million years – the European contribution to EARTHTIME

Informations projet

N° de convention de subvention: 215458

État

Projet clôturé

  • Date de début

    1 Septembre 2008

  • Date de fin

    31 Août 2012

Financé au titre de:

FP7-PEOPLE

  • Budget total:

    € 2 597 791

  • Contribution de l’UE

    € 2 597 791

Coordonné par:

UNIVERSITEIT UTRECHT

Français FR

Un nouveau critère de mesure des temps géologiques

Des chercheurs de l'UE ont récemment développé plusieurs méthodes pour estimer l'âge de la Terre avec plus de précision. Chercheurs et paléoclimatologistes utilisent ces méthodes pour étudier les effets des changements climatiques préhistoriques.

Changement climatique et Environnement
© Thinkstock

La science de la Terre se caractérise par l'étude des évènements géologiques, climatiques et astronomiques qui ont radicalement modifié les conditions de vie tout au long de l'histoire de la planète. Ces évènements sont positionnés sur l'échelle des temps géologiques (GTS, pour geological time scale), l'échelle ultime avec laquelle les scientifiques mesurent la formation des continents, les anciens impacts d'astéroïde, l'extinction des dinosaures ou les éruptions volcaniques catastrophiques. Des chercheurs de neuf pays ont participé au projet GTSNEXT . GTSNEXT avait pour objectif essentiel la formation et l'encadrement de la prochaine génération de chercheurs qui étudiera les différents systèmes de la planète. Les partenaires du projet ont également entrepris des travaux ambitieux et multidimensionnels afin de fournir une échelle des temps géologiques la plus précise possible à ces jeunes chercheurs. Dans une première étape, ils ont inter-calibré les trois méthodes existantes de mesure du temps géologique en utilisant la sanidine du Fish Canyon Tuff. Grâce à ces premiers travaux, ils ont pu établir les dates les plus précises jamais établies de l'extinction des dinosaures provoquée par l'impact d'un astéroïde (frontière du crétacé et du tertiaire). Munis de ces dates, les chercheurs ont analysé des échantillons espagnols de mers profondes; ces travaux étendent le GTS connu à travers le Paléocène et le Maastrichtien (fin du Crétacé supérieur). Les chercheurs de GTSNEXT ont également analysé les noyaux de Monte dei Corvi (Italie) et ceux de mer profonde de l'Atlantique équatorial, affinant d'autant l'échelle des temps géologiques afin qu'elle puisse tenir compte de l'impact préhistorique des marées et de la traction astronomique. Le projet GTSNEXT a ainsi fourni les premiers calculs décrivant comment la gravité extraterrestre et les forces de marée ont pu affecter le changement climatique du Miocène. Enfin, GTSNEXT a perfectionné les techniques de datation isotopique et les ratios admis dans des domaines comme la géochronologie uranium-plomb et la cosmochronologie. Ce projet a ainsi étendu et affiné la datation des temps géologiques de 100 millions d'années, une nouvelle contribution que le consortium du projet espère incontesté. Les jeunes chercheurs ont été formés aux nouvelles méthodes de datation astronomique, Ar/Ar (Argon/Argon) et U/Pb (Uranium/plomb). La nouvelle échelle des temps optimisée et définitive du projet GTSNEXT devrait permettre de reconstruire l'histoire de la Terre, de relocaliser les ressources minérales et de prédire l'impact global des futurs changements climatiques. Le résultat en sera une image plus précise et plus fiable de l'histoire de la planète pour tous les acteurs dans le domaine des sciences de la Terre.

Informations projet

N° de convention de subvention: 215458

État

Projet clôturé

  • Date de début

    1 Septembre 2008

  • Date de fin

    31 Août 2012

Financé au titre de:

FP7-PEOPLE

  • Budget total:

    € 2 597 791

  • Contribution de l’UE

    € 2 597 791

Coordonné par:

UNIVERSITEIT UTRECHT