Skip to main content

Sino-European Project on SARS Diagnostics and Antivirals

Article Category

Article available in the folowing languages:

Cibler l'épidémie du SRAS

Combattre une épidémie du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) nécessite le diagnostic amélioré et une thérapie ciblée. Des scientifiques européens et chinois ont joint leurs forces pour étudier le coronavirus du SRAS et synthétiser des médicaments antiviraux.

Santé

Le SRAS a atteint des proportions épidémiques en 2003 faisant du coronavirus SRAS une sérieuse menace dans le monde entier. Pour empêcher une éruption de SRAS, des méthodes sensibles de diagnostic et thérapies efficaces sont très nécessaires. Bloquer la propagation virale n'est possible que par une meilleure compréhension de biologie du coronavirus et la conception de médicaments ciblés. Avec cela à l'esprit, le projet Sepsda («Sino-European project on SARS diagnostics and antivirals») visait à créer des diagnostics améliorés et découvrir des composés pouvant agir comme médicaments antiviraux. Des partenaires du projet ont utilisé les techniques avancées de séquençage et de bioinformatique pour analyser le génome et le protéome du coronavirus du SRAS et détecter la variabilité génétique des isolats viraux. Les structures 3D de nombreuses protéines virales ont été déterminées par cristallographie à rayons X et ont utilisé des bases de données de grands composés, dont ceux de la médecine traditionnelle chinoise, pour les molécules interférant avec l'interaction ou le fonctionnement de protéines virales. Cinquante inhibiteurs candidats ont été identifiés, améliorés par chimie synthétique et soumis à d'autres expériences. Cinq de ces composés ont été préparés pour des tests cliniques et précliniques dans le cas d'une nouvelle épidémie de SRAS. Associés au diagnostic amélioré développé dans le cadre du projet Sepsda, ces composés présentaient une approche ciblée innovante contre le coronavirus responsable du SRAS. Le projet Sepsda a apporté un nouvel éclairage de la biologie du coronavirus du SRAS et identifié des composés permettant l'inhibition du virus. Ces résultats devraient contribuer à la lutte contre une épidémie de SRAS et améliorer la santé publique générale.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application