Skip to main content

Development of a new high throughput automated imaging system to carry out drug sensitivity measurements on primary leukemia/lymphoma cells to assist individualized assay guided therapy

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un nouveau système d'imagerie, au service d'une thérapie personnalisée contre la leucémie

La thérapie individualisée des patients atteints de leucémie a reçu un soutien majeur de la part du projet AISAT. Les scientifiques ont mis au point un système d'imagerie automatisé et à haut débit, pour recueillir des données sur la sensibilité aux médicaments des cellules leucémiques primaires.

Santé

Pour savoir si des cellules malades sont sensibles aux médicaments, on utilise des systèmes d'imagerie microscopique à haut débit. Les appareils actuellement disponibles sont souvent encombrants, lents et coûteux. Par conséquent, ils ne conviennent pas à un diagnostic clinique de routine, et ne sont pas adaptés à la recherche universitaire. Le projet AISAT, financé par le septième programme-cadre (7e PC) de l'UE, promet de résoudre ces problèmes en révisant complètement la partie visualisation optique du microscope. Parmi les nombreuses améliorations, citons le remplacement des caméras encombrantes par des circuits CMOS bien plus sensibles et à haute résolution. Citons aussi de nouvelles cartes électroniques pour la capture de l'image primaire, le contrôle de la luminosité, la commande précise des mouvements, et l'intégration des données. Le logiciel spécialement conçu permet un fonctionnement presse-bouton qui automatise la mise au point, la prise d'images polychromes et leur correction adaptative. Le prototype final, nommé Hexascope 3.0 a été entièrement testé et a subi plusieurs révisions après application des améliorations. Ce prototype tient sur une paillasse et peut imager en trichromie toute la surface d'une microplaque de 384 cultures de cellules en puits. En outre, la résolution permet d'évaluer les cellules cancéreuses ensemencées ainsi que des détails des changements de morphologie cellulaire, conduisant à une imagerie riche en analyses. Pour mesurer l'impact des médicaments sur des cellules extraites du sang de patients, l'Hexascope 3.0 peut tester sur une même plaque 30 médicaments dans 4 concentrations, en triplettes. L'appareil est actuellement en cours de tests sur des prélèvements sanguins de patients leucémiques en Hongrie et en Suède. Les résultats sont transmis aux oncologues pour les aider à définir des thérapies individualisées pour leurs patients. Le projet AISAT compte élargir cette nouvelle technologie à d'autres cliniques et laboratoires à des fins de tests et, plus important pour les organismes de recherche, de découverte de médicaments.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application